Natixis GAM défend des stratégies d'investissement alternatives

le
0

(AOF) - Et si l'année 2016 était l'occasion de promouvoir une nouvelle voie dans la gestion d'actifs entre les traditionnels placements en actions et en obligations. "Les stratégies axées sur des investissements alternatifs devraient enregistrer une bonne performance, en termes d’ajustement au risque, car la dispersion des actifs et l’équilibre traditionnel entre actions et obligations vont être confrontés aux vents contraires que constituent la hausse des taux d’intérêt et un taux de croissance mondiale faible", souligne David Lafferty, stratégiste en chef de Natixis Global Asset Management.

Du côté des actions d'abord, la croissance mondiale devrait rester faible et n'apporter qu'un soutien modeste à cette classe d'actifs : Natixis GAM anticipe un rendement certes positif mais limité entre 5 et 9%. "Une croissance limitée des résultats, des marges déjà très élevées et des titres déjà pleinement valorisés sont autant de facteurs qui devraient limiter les rendements" explique le stratégiste en chef de la société de gestion.

La situation ne s'annonce guère plus reluisante du côté des obligations qui devraient être impactées par le resserrement monétaire aux Etats-Unis. Initié mi-décembre, il devrait se poursuivre tout au long de 2016. David Lafferty, de Natixis Global Asset Management, détaille : "Avec des rendements initiaux faibles et une perspective d'augmentation progressive des taux d'intérêt, les obligations de qualité élevée auront des difficultés à générer des rendements positifs. Les secteurs les plus risqués sur le marché obligataire, comme les titres de crédit de catégorie " investment grade " et les obligations à haut rendement, renferment un potentiel d'appréciation supérieur."

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant