Natixis AM privilégie les Etats-Unis et l'Australie contre les émergents et la zone euro

le
0

(AOF) - Natixis AM est passé à une sous-pondération de la zone euro en raison de l'approche d'échéances politiques sensibles (référendum italien, élections autrichienne et française), malgré la résilience de la croissance à court-terme et la baisse de l'euro. La société de gestion reste favorable aux secteurs de la construction et des financières (hausses des taux).

Elle est passée à une surpondération des Etats-Unis via les small caps, qui sont les plus sensibles à une baisse du taux d'impôt sur les sociétés et une réduction du poids de la réglementation, et et moins vulnérable au risque protectionniste que les multinationales.

Natixis AM a entré une position sur les actions australiennes. Le marché australien combine à la fois une exposition forte aux matières premières et un poids élevé des financières, qui bénéficient d'une courbe des taux plus pentue.

Le gérant est sous-pondéré sur les marchés émergents pour des raisons de valorisations et de fragilités des devises face au dollar. Natixis AM a réduit l'exposition à la Corée en raison de l'enlisement de la crise politique intérieure.

Le gérant a entré un pari relatif sur le Mexique contre le reste de l'Amérique latine pour des raisons de valorisations relatives et de risque protectionniste déjà intégré dans les cours mexicains.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant