Natixis AM : " Les banques qui se financent largement à court-terme occupent une place prépondérante dans notre gestion monétaire ISR"

le
0
(NEWSManagers.com) - Fonsicav est un fonds monétaire " paquebot" qui pèse entre six et dix milliards d'euros et vient d'intégrer une caractéristique ISR. Un mariage loin d'être forcé compte tenu de l'intérêt que les dimensions extra-financières peuvent trouver dans la gestion monétaire comme Hervé Guez, le responsable recherche ISR chez Natixis AM qui en assure le pilotage l'a expliqué à Newsmanagers. A noter que, qualité des émissions oblige, les banques sont très présentes au sein du portefeuille...


Newsmanagers : Pouvez-vous nous présenter rapidement Fonsicav et ses caractéristiques ?


Hervé Guez : Fonsicav est une sicav ?historique? lancée en 1986. Elle évolue dans la galaxie de la Caisse des Dépôts, à côté d'autres fonds de court terme tels que CDC Trésor Monétaire ou CDC Obli Sécurité, dans le département de Stéphane Rabuel, directeur général délégué de CDC Placement. Chacune de ces offres s'adresse à une clientèle spécifique : notaires, fondations, organismes de logements sociaux, etc. Destinée en premier lieu à des investisseurs institutionnels ayant des missions d' intérêt général, Fonsicav affiche un encours évoluant entre 6 et 10 milliards d'euros environ ce qui en fait l'une des sicav monétaires les plus importantes du marché français. Compte tenu de l' importance de la taille des investisseurs de Fonsicav, celle-ci se caractérise par une excellente liquidité puisqu'il est fréquent que les rachats (ou souscriptions) portent sur 400 à 500 millions d'euros dans la journée. Ainsi, outre par la garantie d' une grande liquidité, cette Sicav se caractérise par sa sécurité et sa transparence.


NM : Depuis peu donc, le fonds se distingue également par une caractéristique ISR. De quoi s'agit-il exactement ?


H.G. : Compte tenu de ces caractéristiques, c' est tout naturellement que le conseil d' administration de Fonsicav nous a demandé de formaliser un processus de gestion ISR intégrant des dimensions extra-financières que sont l' Environnement, le Social/Sociétal et la Gouvernance (ESG). Ainsi, en s' appuyant sur les travaux d' agences extra-financières sélectionnées pour leur expertise spécifique, les équipes de recherche de Natixis Asset Management évaluent, à partir des critères ESG, chaque émetteur selon une approche sectorielle permettant d'attribuer une recommandation ISR : ISR Conviction, ISR Neutre, ISR Risque ou ISR Non Eligible. La sicav doit alors être composée à hauteur de 95% minimum de son actif dans des titres émis par des émetteurs ayant une recommandation " ISR Conviction" ou " ISR Neutre" au moment de l' acquisition du titre. Comme les émetteurs notés " ISR Risque" ou " ISR Non Eligible" , les titrisations sont exclues de l' univers d' investissement.


NM : Quels émetteurs touchez-vous via ce fonds et son approche ISR ?


H.G. : Fonsicav est essentiellement investi dans des émissions de " corporate" de très grande qualité crédit (notés A1/P1/F1) donnant ainsi une place prépondérante au secteur bancaire au sein du portefeuille à côté de grandes entreprises et aussi d'émissions d'Etats de la zone euro qui représentent environ 10% de l' actif.


NM : Quels sont les points clés que vous observez ?


H.G. : La spécificité de cette Sicav est la place prépondérante qu' occupent les émissions bancaires. Dans notre analyse de ce secteur nous avons retenu quatre enjeux clés : la qualité de la gouvernance, la qualité de la politique RH, la transparence client et le degré d' intégration par les banques de la qualité de la RSE (Responsabilité Sociale Entreprise) des entreprises dans leur offre de financement. Ce dernier point est la clé de voûte de l' application d' une gestion ISR à une Sicav monétaire. Le rôle principal des banques est de financer l' économie. Dans la transition vers une économie soutenable nous attendons donc, avant tout, qu' elles donnent un prix aux démarches de RSE des entreprises. Or, les banques se financant de façon prépondérante à court-terme, une gestion monétaire ISR est un excellent moyen de porter ce message. Les enjeux environnementaux des banques étant essentiellement indirects, la démarche que nous souhaitons encourager est encore embryonnaire, ce qui explique la forte sélectivité du process de gestion actuel.


NM : Comment gérez-vous ensuite ?


H.G. : L' aspect sélectif du " process" ISR vise à obtenir une grande qualité ISR de l' actif de la Sicav mesurée par catégorie d' émetteurs et non avec une simple moyenne. Au-delà de cette sélectivité, nous souhaitons donner au gérant les informations ESG pertinentes qui complètent les informations économiques et financières dont il dispose pour prendre ses décisions d' investissement. Nous pouvons ainsi obtenir une prise de décision qui intégre l' ensemble des informations utiles d' un point de vue financier et donner un prix aux enjeux du développement durable.


info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant