Natixis AM décrypte les réactions des marchés au statu quo de la Fed

le
0

(AOF) - Les investisseurs s'attendaient au statu quo de la Fed, observe Natixis AM. L'effet de surprise étant nul, les conséquences évidentes sur les marchés actions sont donc assez neutres, toutes choses étant égales par ailleurs. Le gestionnaire d'actifs rappelle que l'impact direct d'un changement éventuel à venir des taux américains doit se regarder par le prisme des mouvements sur le dollar, et que dans ce contexte, une reprise éventuelle et trop rapide de la devise américaine serait préjudiciable à la tenue des marchés émergents.

Elle serait en revanche favorable aux sociétés européennes et aux Bourses européennes mais à condition toutefois que cette hausse ne soit pas la traduction d'un effet de "fly to quality". Natixis AM rappelle également que les dirigeants de sociétés en Europe souhaitent avant tout une limitation de la volatilité des devises contre le dollar quand celui-ci se trouve être leur monnaie de facturation.

A cet égard, une parité qui continue d'évoluer dans la zone 1,10/1,15 contre l'euro préserve beaucoup de comptes de résultats et favorise même les comptes des groupes qui ont su optimiser leurs couts les années passées lorsque la valeur de la devise européenne était élevée. Mais compte tenu du discours de la Fed qui réduit encore ses attentes de croissance du PIB de +2,2% (meeting de mars) à +2% pour 2016 ainsi que ses attentes pour 2017, une progression rapide du dollar parait vraiment évitée, conclut Natixis AM.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant