Natixis AM conserve son exposition au crédit corporate eurolandais

le
0

(AOF) - L'allocation de Natixis AM était déjà positionnée pour la poursuite du mouvement de reflation avec une souspondération en duration nominale en Europe et une surpondération des indexés inflation. L'approche d'une décision de la BCE sur la poursuite de son programme d'achat d'actifs et le référendum italien pourrait maintenir une forte volatilité sur les taux en zone euro.

Aux Etats-Unis, la société de gestion considère que le mouvement de hausse des taux réels ne pourra être soutenu au vu des fragilités de la croissance. La courbe réelle devrait s'aplatir après la hausse de taux de la Fed en décembre.

Natixis AM a neutralisé l'exposition à la dette émergente en devises. D'une part, cette dette présente une duration très élevée, donc est vulnérable à la hausse des taux américains. D'autre part, la hausse du dollar fragilise la solvabilité de nombre de pays émergents.

Le gérant conserve son exposition au crédit corporate eurolandais, qui bénéficie toujours de fondamentaux sains (solvabilité des entreprises) et des achats de la BCE (environ 2 milliards d'euros par semaine).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant