Nathalie Rheims : le succès de Zemmour est "une forme d'insurrection"

le
0
Nathalie Rheims était l'invité d'Audrey Crespo-Mara sur LCI.
Nathalie Rheims était l'invité d'Audrey Crespo-Mara sur LCI.

Invitée d'Audrey Crespo-Mara sur LCI, l'écrivaine Nathalie Rheims, qui publie un beau livre, parfait pour ce début des vacances de la Toussaint, Le Père-Lachaise, jardin des ombres , classe et commente quatre titres de l'actualité de la semaine.Audrey Crespo-Mara : En actualité numéro 1, vous avez choisi "Ebola : pandémie planétaire ?", pour vous, on s'en occupe soudainement parce que ça se passe chez les Blancs...REGARDEZ la réponse de Nathalie RheimsEn actualité numéro 2, "Hollande/Sarkozy, futurs perdants ?", "Hollande-Valls-Macron, un pas en avant, un pas en arrière..." Et, "Sarkozy, retour plutôt raté..." Rien de tout ça n'est très galvanisant !REGARDEZActualite? numéro 3 : "Moati/Le Pen : le syndrome de Stockholm ?" Vous avez vu le documentaire Adieu Le Pen, de Serge Moati, diffusé mardi soir sur France 2. Il e?tait notre invité ce matin-là. Le pensez-vous atteint du syndrome de Stockholm ?Absolument pas. Il n'a pas été séquestré par Wolfgang Priklopil ! J'ai vu son film, que j'ai trouvé remarquable. Pour une chose : évidemment le rapport père/fille - moi, j'ai beaucoup écrit sur mon père -, ce rapport-là est fascinant... Je n'ai rien appris sur Jean-Marie Le Pen et je n'ai rien appris sur Marine Le Pen. J'ai appris de leur rapport à tous les deux. Mais surtout, j'ai compris pourquoi Moati avait passé 25 ans au Front. Quand vous avez un père qui revient de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant