Nathalie Kosciusko-Morizet pense "naturellement" à la primaire

le
21
NATHALIE KOSCIUSKO-MORIZET PENSE "NATURELLEMENT" À LA PRIMAIRE
NATHALIE KOSCIUSKO-MORIZET PENSE "NATURELLEMENT" À LA PRIMAIRE

PARIS (Reuters) - Nathalie Kosciusko-Morizet, qui pourrait être évincée de la direction des Républicains en janvier, se dit confortée dans l'idée d'une éventuelle candidature à la primaire de la droite et du centre prévue l'an prochain en vue de l'élection présidentielle de 2017.

Aller à la primaire "est naturellement une question qui se pose", a dit mardi l'actuelle vice-présidente déléguée du parti Les Républicains (LR) sur France Info. "Les événements des élections régionales m'ont encore un peu rapprochée de cette hypothèse".

"J'y réfléchis, j'y travaille, et c'est vrai que les évènements des derniers jours m'ont confortée dans l'idée qu'il y avait des Français, des voix, qui avaient besoin d'être entendues, d'être représentées", a-t-elle ajouté, sans pour autant officialiser sa candidature.

La primaire de la droite et du centre est prévue les 20 et 27 novembre 2016.

Nathalie Kosciusko-Morizet a critiqué ouvertement la stratégie du président des Républicains Nicolas Sarkozy du "ni fusion ni retrait" de listes pour faire barrage au Front national lors des élections régionales.

Lundi, l'ex-chef de l'Etat a annoncé un remaniement de la direction du parti pour janvier, une refonte qui devrait être fatale à sa porte-parole de la campagne présidentielle de 2012.

"J'ai reçu le verdict avant le procès", a estimé Nathalie Kosciusko-Morizet mardi.

"Je trouve paradoxal qu'au moment où on commence à ouvrir un débat que le premier geste ce soit en quelque sorte d'écarter ceux qui ne sont pas d'accord, alors c'est quoi la suite ? (...) Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin, Benoist Apparu, on va les écarter?", s'est-elle interrogée.

Se plaçant dans le camp des "visionnaires" face aux "réactionnaires", elle a assuré qu'elle se "battrait à l'intérieur de [sa] famille politique pour partager" sa ligne.

L'ancien Premier ministre et rival le plus sérieux de Nicolas Sarkozy en vue de la primaire, Alain Juppé, a estimé lundi que l'exclusion "n'était jamais une bonne réponse".

(Marine Pennetier, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6445098 le mardi 15 déc 2015 à 11:44

    tout à fait bcauss, et son mari est un (ex-homme politique) socialiste; le PS doit être bien renseigné sur ce qui se passe à LR...

  • bcauss le mardi 15 déc 2015 à 11:38

    parfait ,à la primaire si elle prend des voies ce sera à tous les mous et en particulier "au meilleur d'entre nous .." le nouveau Chirac , aussi inconsistant Pour NKM je dirais que "tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des ancêtres communistes " ... demandez à Google d'où elle sort et vous verrez son lourd héritage familial .

  • dgui2 le mardi 15 déc 2015 à 11:33

    Qu'elle y aille, à la primaire de la droite, surtout qu'elle y aille ! On verra ainsi son poids politique REEL. Pas besoin de rester N°2 du parti pour cela......

  • dgui2 le mardi 15 déc 2015 à 11:27

    Tout ce qu'elle veut, c'est être du bon côté..... Marre de cette droite molle dont elle est très représentative !

  • dgui2 le mardi 15 déc 2015 à 11:25

    Le soir du premier tour, elle a défendu le "ni-ni". Je l'ai bien vue et entendue. Le lendemain du 2eme tour, elle a changé d'avis. C'est une GIROUETTE.

  • M6445098 le mardi 15 déc 2015 à 11:22

    NKM systématiquement soutenue par les intervenants du forum sympathisants de gauche, sa vraie famille politique la soutient.

  • motupro le mardi 15 déc 2015 à 11:20

    Un polytechnicien sera toujours un bon, voire un très bon, voire même très très bon numéro deux.! c'est ainsi.

  • mrg01 le mardi 15 déc 2015 à 11:13

    Elle a les dents qui rayent un peu trop le parquet cette bobo de droite

  • dsta le mardi 15 déc 2015 à 11:11

    Elle a du se tromper de bord, manifestement!

  • M1765517 le mardi 15 déc 2015 à 11:01

    bonne pour les gui gnoles de l'info et encore elle lasse !