Nathalie Kosciusko-Morizet en ballottage délicat

le
0
Arrivée en tête dans l'Essonne, l'ancienne ministre de l'écologie a peu de reserves de voix pour le second tour, alors que Marine Le Pen a appelé à la faire battre.

NKM est arrivée en tête, dimanche soir, dans la quatrième circonscription de l'Essonne devant son concurrent socialiste Olivier Thomas. L'ancienne ministre de l'Écologie a réuni sur son nom 39,5 % des suffrages. C'est sept points et demi de moins qu'au premier tour en 2007. Son adversaire, maire socialiste de Marcoussis, gagne lui plus de 10 points en cinq ans et atteint 36,3 % des suffrages au premier tour, trois points derrière la députée maire de Longjumeau.

La candidate du Front national Brigitte Dupin arrive en troisième position avec 11,4 % des suffrages, un résultat insuffisant pour se maintenir au second tour. L'investissement personnel de Marine Le Pen, qui était venue soutenir sa candidate pendant la campagne, n'aura donc pas suffi. Qu'importe pour la leader frontiste: «Mme Kosciusko-Morizet nous a expliqué pendant des mois qu'entre un candidat de chez nous et un candidat socialiste elle voterait socialiste. J'en appelle maintenant à la réciprocité», a lan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant