Natation: Yannick Agnel champion du monde du 200m nage libre

le
0
AGNEL CHAMPION DU MONDE DU 200M NAGE LIBRE
AGNEL CHAMPION DU MONDE DU 200M NAGE LIBRE

BARCELONE (Reuters) - Le Français Yannick Agnel est devenu mardi à Barcelone champion du monde du 200 mètres nage libre un an après son sacre aux Jeux olympiques de Londres sur la même distance, en devançant cette fois-ci l'Américain Conor Dwyer et le Russe Danila Izotov.

Le nageur de 21 ans, déjà couronné dimanche avec le relais du 4x100 m nage libre, a fait la course en tête dès la première longueur et fini en 1'44"20, plus d'une seconde de mieux que son dauphin (1'45"32).

Un indice de la performance réalisée par le Français: le champion du monde en titre, l'Américain Ryan Lochte, a fini à la quatrième place, loin derrière.

"Pour tout vous dire, je ne m'y attendais pas. Je me suis dit 'fais ce que tu sais faire simplement, essaie de réitérer ce que tu as pu nager à Londres et puis on verra bien'", a-t-il dit après la course devant les caméras de France-Télévisions.

"C'est tout aussi beau (qu'il y a un an)", a-t-il assuré.

"Je préférais être médaille d'argent et bien dans ma peau que l'inverse. Là, je suis bien dans ma peau et médaille d'or en plus. C'est vraiment génial, je suis ravi", a poursuivi l'une des têtes d'affiche de la natation française.

Cette deuxième médaille à Barcelone éclipse quelque peu la polémique qui a éclaté au début des Mondiaux sur les conditions de sa rupture avec son ancien entraîneur, Fabrice Pellerin, et de son déménagement à Baltimore, aux Etats-Unis.

UN MOT POUR SON ANCIEN ENTRAÎNEUR

Outre ce psychodrame, ses championnats avaient commencé sur un petit rythme, à l'image de son relais plutôt lent lors de la finale du 4x100m nage libre.

Et en demi-finale du 200 m nage libre, Yannick Agnel, qui a longtemps tergiversé avant de participer aux épreuves individuelles des Mondiaux de Barcelone, s'était contenté du cinquième chrono des huit qualifiés (1'47"01).

En finale, il a nettement accélérer la cadence pour descendre pour la première fois en 2013 sous les 1'45" et établir la meilleure performance mondiale de l'année.

Dès la course finie, il a serré un poing triomphal et affiché un large sourire qu'il a conservé jusqu'au moment de monter sur le podium dressé dans le Palau Sant Jordi de Barcelone.

Il continue ainsi à enrichir sa collection de médailles qui comptait déjà deux d'or et une d'argent aux JO de Londres et une d'argent en 4x200m nage libre aux Mondiaux 2011 de Shanghai.

"Je vois cette médaille comme le bon début d'une nouvelle aventure", a dit quelques heures après sa victoire le nouvel élève de l'entraîneur Bob Bowman, toujours sur France-Télévisions.

Et pour refermer le précédent chapitre, il a tenu à remercier Fabrice Pellerin, l'entraîneur de ses années niçoises, avec lequel il a récemment échangé des piques par médias interposés.

"Je dois remercier aussi Fabrice pour toutes ces années, pour tout ce qu'il a pu m'apporter, même si nos chemins se séparent."

Iain Rogers, Simon Carraud pour le service français, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant