Natation. Yannick Agnel aux Etats-Unis : «Je m'éclate»

le
0
Natation. Yannick Agnel aux Etats-Unis : «Je m'éclate»
Natation. Yannick Agnel aux Etats-Unis : «Je m'éclate»

Depuis le mois de mai, Yannick Agnel, 21 ans, a élu domicile dans le nord de Baltimore (est des Etats-Unis). Entre un Whole Food's Market, un Starbuck Coffee et son appartement au Belvedere Towers, l'ancien élève de Fabrice Pellerin à Nice a une vie bien rodée au c?ur du Maryland. Dans ce quartier résidentiel aux allures de havre de paix où il nous a reçus, le double champion olympique et tout frais double champion du monde se plonge déjà vers les JO de Rio (Brésil) en 2016.

«Je sais que je suis ici pour au moins trois ans», explique le nageur tricolore, qui évolue dans le bassin de Meadowbrooks sous les ordres de Bob Bowman, le coach du légendaire Michael Phelps. Ce dernier n'hésite d'ailleurs pas à venir aligner les longueurs à l'abri des regards dans les eaux du North Baltimore Aquatic Club.

VIDEO. Yannick Agnel, dans le sillage de Michael Phelps

Les Américains l'appellent «Angel»

Agnel est désormais un exemple pour les jeunes du club, auxquels il n'hésite pas à prodiguer quelques conseils. Mardi soir, celui que le New York Times a baptisé «grand luminaire avec une mâchoire» après son titre olympique, s'est fendu d'une longue visite au lycée Rochambeau, un établissement français de droit privé situé au nord de Washington. Après une heure de conférence-question, «Angel» (ange), comme on a tendance à l'appeler de l'autre côté de l'Atlantique, a aligné avec le sourire les longueurs d'autographes.

A la terrasse du Whole Food's Market, situé à côté des bassins de Meadowbrook, où il nous a reçu, il explique combien il savoure sa vie de nageur « américain ».

Dans quel état d'esprit êtes-vous depuis votre retour aux Etats-Unis??

YANNICK AGNEL. Je me dis, maintenant, ça y est, ça commence?! Je me sens chez moi, dans l'esprit américain, même si certains trucs de la France me manquent. Ici, tu as quand même un côté superficiel et « hypocrite » qui transparaît et, pour le coup, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant