Natation: Laure Manaudou mi-figue, mi-raisin

le
0
LAURE MANAUDOU MI-FIGUE, MI-RAISIN
LAURE MANAUDOU MI-FIGUE, MI-RAISIN

par Chrystel Boulet-Euchin

DUNKERQUE, Nord (Reuters) - Laure Manaudou a connu une journée en demi-teinte lundi à Dunkerque, où elle a pourtant très bien démarré les championnats de France de natation qualificatifs pour les Jeux olympiques de Londres.

Dès les séries du matin, elle a réalisé le premier temps (1'00"42) nécessaire pour espérer partir outre-Manche cet été. L'ancienne championne olympique et du monde du 400m nage libre a de nouveau fait un temps dans la soirée en demi-finale (1'00"58) mais elle a regretté la baisse de régime.

"Je ne suis pas totalement satisfaite, c'est toujours décevant de faire mieux le matin que l'après-midi, mais l'important est d'avoir fait le temps, c'est vraiment ce qui me stressait le plus", a-t-elle dit.

"Ça faisait très longtemps que je n'avais pas eu des temps à faire, étant donné que les quotas étaient ouverts, donc je n'avais pas le choix. Il faut se mettre dans la compétition et nager vite."

Laure Manaudou a regretté avoir raté son virage et son arrivée mais ne désespère pas, même si la finale qui sera disputée mardi de s'annonce pas simple. Elle devra finir sur l'une des deux premières marches du podium pour espérer monter dans l'Eurostar fin juillet.

"Il reste encore une étape demain, je pense que ça va être la plus belle, une belle finale avec les autres Françaises. Rien n'est gagné (...) J'espère qu'il m'en reste un petit peu sous le pied. Il y aura plus de pression", a dit la nageuse de 25 ans.

RECORD ET TWITTER

Entre ses deux courses du jour, la Française a connu deux petites déconvenues, qu'elle a cependant prises avec sérénité.

Elle a décidé de fermer son compte Twitter après avoir reçu des réactions hostiles à ses messages et a vu son record de France du 400m nage libre tomber, la faute à Camille Muffat qui a, au passage, signé la meilleure performance mondiale de l'année sur la distance en quatre minutes une seconde et 13 centièmes.

"Le record de France du 400m de Camille, je ne l'ai pas vu, j'étais en train de me préparer (pour la demi-finale). Je savais que c'était une question de temps, qu'elle allait le battre, et je suis vraiment contente pour elle. C'est un super temps, et je lui souhaite le meilleur", a dit Laure Manaudou.

Concernant le réseau social qu'elle a quitté à force de trop de critiques sur les messages qu'elle avait postés concernant l'attaque contre une école juive à Toulouse, elle s'est également montrée très sereine.

"Pour moi, jusqu'ici, tout le monde était beau, tout le monde était gentil. Apparemment non. Ça m'a touchée, je ne m'attendais pas à ça, j'ai préféré quitter Twitter plutôt que de lire des choses négatives sur moi. Ça m'a atteint en 2008 (lorsqu'elle avait cumulé les échecs aux Jeux de Pékin), ça ne m'atteindra pas maintenant", a-t-elle conclu.

Edité par Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant