Natation: Franklin et Lochte flambent, Magnussen rayonne

le
0
MISSY FRANKLIN, RYAN LOCHTE ET JAMES MAGNUSSEN ONT BRILLÉ AUX MONDIAUX DE NATATION
MISSY FRANKLIN, RYAN LOCHTE ET JAMES MAGNUSSEN ONT BRILLÉ AUX MONDIAUX DE NATATION

par Iain Rogers

BARCELONE (Reuters) - La cinquième journée des Mondiaux de natation de Barcelone a été riche en records et en émotions jeudi: l'Américaine Missy Franklin a remporté son quatrième titre de la semaine, son compatriote Ryan Lochte le 13e de sa carrière et l'Australien James Magnussen a conjuré le sort des JO 2012.

De ces trois champions d'exception, le plus ému fut sans aucun doute Magnussen qui, en enlevant le 100m nage libre, course reine de ces championnats du monde, est entré dans la légende tout en tournant définitivement la page de Londres.

Il y a un an, l'Australien se faisait battre pour un tout petit centième en finale olympique par l'Américain Nathan Adrian. Cible de nombreuses critiques dans son pays à l'issue de cette course, celui que l'on surnomme "le Missile" avait alors accusé le coup.

Quasiment douze mois plus tard, le nageur de 22 ans a réalisé un chrono de 47"71 et devancé les Américains James Feigen (47"82), deuxième, et surtout Nathan Adrian (47"84). L'Australien a par ailleurs réussi une performance rare: parvenir à défendre son titre sur cette distance exigeante.

Avant lui, seuls trois hommes avaient en effet réussi à conserver leur couronne sur 100m depuis les premiers Mondiaux de natation, il y a quarante ans : l'Américain Matt Biondi, le Russe Alexander Popov et l'Italien Filippo Magnini.

"Ce fut une course à forte émotions pour moi ce soir", a déclaré l'Australien à l'issue de sa victoire au micro d'Eurosport.

"Je pense que j'ai montré que j'avais pris en maturité par rapport à l'an dernier. Je crois que je peux désormais laisser toute cette histoire derrière moi et regarder vers l'avenir", a-t-il poursuivi en faisant référence à son mauvais souvenir londonien.

"JE SAVAIS QU'IL FALLAIT QUE JE DONNE TOUT"

"J'ai connu une année vraiment difficile, c'est la raison pour laquelle je suis très ému. Maintenant que la pression va un peu retomber, je vais pouvoir rentrer en Australie et travailler encore plus dur pour aller chercher le record du monde", a-t-il conclu.

Quelques minutes après le vent de folie qui a soufflé sur le bassin catalan lors de la finale du 100m, le nouveau phénomène de la natation américaine a encore frappé.

Missy Franklin, à peine 18 ans, a en effet réalisé un dernier relais de folie sur le 4x200m nage libre pour aller décrocher sa quatrième médaille d'or de ces Mondiaux et guider sa sélection vers le titre.

"Je ne me suis pas occupé de notre chrono quand j'ai plongé car je savais qu'il fallait que je donne tout", a déclaré à l'issue de la course la nageuse de Pasadena, titrée à Barcelone sur 200m nage libre, dans le relais 4x100m nage libre et sur 100m dos.

"Je savais qu'il fallait que je rentre à la maison sans avoir de regret. Je n'ai pensé qu'à mes coéquipières et qu'au fait d'aller toucher ce mur", a-t-elle poursuivi.

Grâce à ce dernier relais de folie, les Américaines ont terminé devant les Australiennes et les Françaises, qui étaient déjà médaillées de bronze l'an dernier aux JO de Londres.

Dans les autres courses du jour, Lochte est devenu le deuxième nageur de l'histoire à réaliser un triplé sur le 200m quatre nages après son compatriote Michael Phelps, dans l'ombre duquel il a souvent nagé.

Cette victoire acquise grâce à la meilleure performance mondiale de l'année devant le Japonais Kosuke Hagino et le Brésilien Thiago Pereira constitue son 13e titre mondial.

Ce jeudi aura été également marqué par un nouveau record du monde, un fait de plus en plus rare depuis l'interdiction des combinaisons en natation en 2010.

Cette performance a été signée par la Danoise Rikke Moller Pedersen sur 200m brasse. Elle a nagé en 2'19"11 en demi-finale, améliorant ainsi de 48 centièmes l'ancienne marque détenue par l'Américaine Rebecca Soni depuis les Jeux olympiques de Londres de 2012.

Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant