Natation: David Douillet ému de l'élimination d'Alain Bernard

le
0
DAVID DOUILLET ÉMU DE L'ÉLIMINATION D'ALAIN BERNARD
DAVID DOUILLET ÉMU DE L'ÉLIMINATION D'ALAIN BERNARD

DUNKERQUE, Nord (Reuters) - David Douillet, le ministre des Sports et ancien champion olympique de judo, s'est ému jeudi de l'élimination d'Alain Bernard en finale du 100 m nage libre des championnats de France de natation à laquelle il était venu assister.

Le tenant du titre olympique n'a pas obtenu son billet pour les Jeux olympiques de Londres sur la distance, terminant cinquième de la course.

"C'est extrêmement dur, violent, c'est la dureté de la compétition", a dit à Reuters l'ancien champion du monde des lourds, qui a également décroché l'or olympique à Atlanta en 1996 et à Sydney en 2000.

"Ce sont de grands athlètes et je connais la quantité de travail qu'il faut fournir pour en arriver là."

Après avoir loué le travail de la Fédération française de natation et les minima "énormes" qui sont imposés aux nageurs, David Douillet a rappelé qu'il n'était pas de ceux qui pensent que "l'important, c'est de participer".

Interrogé sur le parallèle qui pourrait être fait entre Yannick Agnel, déjà champion d'Europe du 400m nage libre et vice-champion du monde du relais 4x200m nage libre à 19 ans, et Teddy Riner, cinq fois champion du monde à 22 ans, le ministre ne veut pas y voir une question d'âge.

"Il faut éviter de raisonner avec l'âge. Certains sont plus matures, certains sont surdoués, mais l'âge n'a rien à voir avec tout ça", a-t-il dit. "Il s'agit de maturité et de talent."

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant