Natation - Bleus : Lacourt et Gillot ne savent toujours pas s'ils arrêtent

le
0
Natation - Bleus : Lacourt et Gillot ne savent toujours pas s'ils arrêtent
Natation - Bleus : Lacourt et Gillot ne savent toujours pas s'ils arrêtent

Après avoir pris part aux séries de la Coupe du monde en petit bassin de Chartres, Camille Lacourt et Fabien Gillot ont confirmé qu’ils ne savaient pas encore s’ils arrêtaient leur carrière.

La première manche de la Coupe du monde de natation en petit bassin se déroule ce vendredi et samedi à Chartres, et les sélectionnés olympiques français ont été obligés d’y participer par la Fédération, avant de partir en vacances. Parmi eux, Camille Lacourt et Fabien Gillot, qui ont participé au 50m papillon, terminant quatrième et cinquième de la troisième série, en 24’’71 et 24’’75, loin du Biélorusse Pavel Sankovich (23’’13). A leur sortie du bassin, les Marseillais se sont confiés à beINSports sur leur avenir.

La fin d'une ère en 2017 ?

« Prendre ma retraite ? C’est une possibilité. Mais peut-être que je serai encore là dans un an. J’ai rapporté une belle médaille d’argent en relais. Ça a été une compétition un peu plus dure que les précédentes pour l’équipe de France, mais moi je regarde sur l’Olympiade entière, et les quatre dernières années ont sans doute été les plus belles de la natation française », a réagi Fabien Gillot (32 ans). « On va prendre de longues vacances. Après, en janvier, on va se poser et réfléchir. Mais là, je vais d’abord essayer de profiter du public. Les JO, ce n’était pas la plus belle compétition pour la France et on a été plus brillants les dernières années, mais on n’a pas à rougir, on a tout donné », a déclaré de son côté Camille Lacourt (31 ans). Alors que Florent Manaudou s’est lui aussi donné plusieurs semaines pour réfléchir à son avenir, c’est peut-être une grande page de la natation française qui va se tourner en 2017, alors que les Mondiaux se dérouleront à Budapest en juillet.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant