Natation: Amaury Leveaux prend les devants sur 100m

le
0
AMAURY LEVEAUX PREND LES DEVANTS SUR 100M
AMAURY LEVEAUX PREND LES DEVANTS SUR 100M

par Chrystel Boulet-Euchin

DUNKERQUE, Nord (Reuters) - Amaury Leveaux a pris date mercredi pour une qualification aux Jeux olympiques de Londres sur 100m nage libre en signant le meilleur temps des demi-finales devant Yannick Agnel et Alain Bernard, champion olympique en titre.

La grande bagarre prévue sur la distance a bel et bien eu lieu et a fait quelques victimes à commencer par William Meynard, médaillé de bronze sur la distance à Shanghai l'été dernier.

Leveaux, battu la veille en finale par Agnel sur 200m, distance sur laquelle les deux nageurs sont qualifiés, l'a emporté en 48"48, mais s'est montré très prudent quant à la finale qui sera disputée jeudi.

"Ce n'est pas le but de gagner la demi-finale. Je suis super bien, je rigole avec tout le monde, la vie est belle", a dit Leveaux.

"Rien n'est fait mais je suis déjà qualifié en individuel (sur 200), j'ai le record du monde (en petit bassin), je ne sors pas de nulle part. Maintenant, cette finale va être pleine de joies et de déceptions, ça va partir dans tous les sens."

Ces principaux adversaires, Agnel et Bernard, ne semblent pas plus inquiets que ça, même s'ils ont été moins performants avant une finale qu'il faudra courir 48"82, temps qu'ils ont déjà réalisé ce mercredi.

Mais, pour aller à Londres, il faudra être sur l'une des deux premières marches du podium.

"Je me suis bien senti sur le départ et je suis assez serein", a dit Agnel.

Alain Bernard n'a, lui, pas caché son impatience avant la finale, laissant entendre qu'il s'était préservé en vue du grand rendez-vous.

RECORDS DE FRANCE POUR MUFFAT ET MANAUDOU

"En avoir sous le pied et le faire, c'est différent. Il faut rester vigilant", a-t-il prévenu.

Au menu du jour, des records de France sont encore tombés, grâce à Camille Muffat et Laure Manaudou.

La première a battu en une minute 54,87 secondes le record de France du 200 m nage libre, signant du même coup la deuxième meilleure performance mondiale de l'année et remportant un nouveau titre de championne de France.

"Je travaille beaucoup à l'entraînement et c'est toujours bien d'avoir un résultat au bout. Je suis contente", a-t-elle dit.

Ce record était détenu jusque-là par Laure Manaudou, tout comme celui du 400m que Muffat avait battu la veille.

Laure Manaudou a pris une petite revanche en battant à deux reprises dans la journée le record du 50m nage libre. Elle a affiché une dernière marque de 28,13 secondes dans cette discipline non-olympique.

C'était l'objectif de la journée. Je l'ai fait ce matin et je suis contente de l'avoir amélioré", a dit l'ancienne championne olympique et du monde du 400m, qui a précisé ne pas savoir encore si elle s'alignerait sur le 200m dos en fin de semaine.

Sur 50m papillon, distance qui n'est olympique non plus, Camille Lacourt, champion du monde sur 100m et déjà qualifié pour Londres, s'est imposé devant Dorlan Gandin son partenaire de club à Marseille et Joris Heustache.

Sur 200m papillon dames, Sophie de Ronchi a remporté le titre devant Lara Grangeon et Adeline Martin, mais aucune de ses jeunes femmes n'a réussi les minima olympiques.

Edité par Jean-Philippe Lefief

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant