Natation. Alain Bernard : «Florent Manaudou va tenter le 100m aux JO de Rio»

le
0
Natation. Alain Bernard : «Florent Manaudou va tenter le 100m aux JO de Rio»
Natation. Alain Bernard : «Florent Manaudou va tenter le 100m aux JO de Rio»

Après avoir remporté l'or sur 50m nage libre, 50m dos, et sur le relais 4x100m nage libre aux dernier championnats d'Europe à Doha (Qatar), s'adjugeant au passage deux records du monde (20.26 sur 50 m libre et 22.22 sur 50 m dos), Florent Manaudou a déclaré à l'Afp, lors d'une petite escapade aux Étoiles du sport à la Plagne (Savoie), ne pas être certain de s'aligner sur 100m nage libre en 2015. Une petite surprise pour le champion Olympique en titre du 50m nage libre, qui fait aussi parti des meilleurs mondiaux sur 100m nage libre (2e derrière le brésilien Cielo au Qatar). Pour Alain Bernard, l'unique français champion Olympique de la distance reine, si Florent Manaudou ne s'aligne pas sur 100m nage libre en 2015, c'est qu'il a une petite idée derrière la tête.

Selon vous Florent Manaudou peut-il devenir champion olympique du 100m ?

Alain Bernard : Je l'espère pour lui. Cela va dépendre de son projet et de sa réelle ambition par rapport à cette distance. Aujourd'hui Florent est pratiquement imbattable sur 50m grâce notamment à sa puissance et sa vélocité. A partir de là, il peut se permettre de partir relativement vite sur un 100m pour prendre beaucoup d'avance et ne laisser aucune chance à ses adversaires. Maintenant champion olympique c'est une autre histoire. Il faudra répéter des courses pour avoir des repères. Ce sera un choix à faire avec son entraîneur. Mais effectivement si il y arrive, ce serait magique.

Justement sa possible décision de ne pas s'aligner sur 100m nage libre aux prochains championnats du monde, qui auront lieu à Kazan en Russie en 2015, vous surprend-elle ?

A.B : Un peu, mais s'il décide de faire l'impasse sur 100m en 2015, connaissant son entraîneur Romain Barnier, ce sera une stratégie. Ils vont tenté le coup de poker, en zappant les championnats du monde. Florent va arriver aux JO de Rio sans trop de repères pour lui, mais aussi pour les autres. Ses adversaires vont se demander où il en est, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant