Natation: Agnel et Gilot aux JO, Bernard déchu et déçu

le
0
YANNICK AGNEL ET FABIEN GILOT QUALIFIÉS POUR LES JEUX DE LONDRES
YANNICK AGNEL ET FABIEN GILOT QUALIFIÉS POUR LES JEUX DE LONDRES

par Chrystel Boulet-Euchin

DUNKERQUE, Nord (Reuters) - Yannick Agnel, jeune prodige de la natation française, et Fabien Gilot disputeront l'été prochain les Jeux olympiques de Londres sur 100 mètres nage libre, une distance sur laquelle Alain Bernard, tenant du titre, ne pourra pas s'aligner.

Agnel et Gilot ont décroché jeudi leur billet pour Londres en prenant les première et deuxième place des championnats de France de natation là où Bernard n'a pu terminer qu'à la cinquième place, derrière Clément Lefert et Amaury Leveaux.

"Je suis content, ce n'est que du bonheur ce soir. Ce matin j'étais un peu crispé, j'avais les jambes très très lourdes. C'est vraiment super", a dit Yannick Agnel, 19 ans, après sa victoire en 48"02.

"C'est satisfaisant mais il y a encore beaucoup de travail à faire, notamment vis-à-vis des Australiens."

Le jeune homme ne pouvait évidemment pas ignorer que James Magnussen, 20 ans, avait remporté il y a deux jours le 100m des championnat d'Australie en 47"10.

S'il était satisfait de son résultat, Yannick Agnel a eu une pensée pour Alain Bernard, déclarant que la non-qualification du champion olympique lui faisait "un peu de peine".

"C'est un camarade, cela me fait un peu de peine mais il sera dans le relais. Depuis quatre ans, de l'eau est passée sous les ponts", a dit Agnel.

"LE SPORT EST VRAIMENT INGRAT"

Gilot a pris la deuxième place qualificative en 48"38 et a reconnu avoir disputé la course "la plus difficile de sa vie".

"C'est une course à part, c'était la sélection olympique. L'essentiel ici était de prendre le ticket", a-t-il dit ayant lui aussi une pensée pour ses adversaires malheureux.

"Le sport est vraiment ingrat à ce niveau-là quand on voit qui reste sur le carreau."

Alain Bernard a, pour sa part, fait contre mauvaise fortune bon coeur, sans se départir de son éternel sourire.

"C'est dur, mais je n'ai pas nagé assez vite, c'est tout, ça fait partie du jeu. Je suis déçu car je sentais que je pouvais faire un peu mieux mais je ne l'ai pas fait. Le sport de haut niveau n'est pas un long fleuve tranquille mais il me reste encore le 50m et le relais", a dit le champion déchu.

Les autres titres du jour sont revenus à Lara Grangeon sur 200 m papillon, déjà qualifiée sur le 400m quatre nages pour les Jeux, et à Hugues Duboscq sur 200 brasse.

Ce dernier, triple médaillé olympique et qui dispute sa dernière saison, repartira cependant de Dunkerque avec amertume puisqu'il n'a décroché son billet pour les Jeux ni sur 100, ni sur 200 m brasse.

Benjamin Stasiulis, déjà qualifié pour le 100m dos, est parvenu à réaliser le temps de qualification en demi-finale du 200m de la spécialité en une minute 57"28. Il reste donc en course pour un deuxième billet pour les Jeux.

Edité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant