Narendra Modi mène campagne électorale au Cachemire

le
0

(Actualisé après le discours de Modi) SRINAGAR, Inde, 8 décembre (Reuters) - Le Premier ministre indien Narendra Modi est venu faire campagne lundi dans l'Etat du Jammu-et-Cachemire (nord), où des élections sont en cours pour l'assemblée locale, étalées sur plusieurs semaines. Conforté par sa large victoire aux législatives de mai dernier, le Bharatiya Janata (BJP), le parti nationaliste de Narendra Modi, mène une campagne offensive - baptisée "Mission Cachemire" - pour s'emparer pour la première fois du pouvoir dans la région himalayenne à majorité musulmane, en proie à de fortes tensions séparatistes. L'attaque d'un camp militaire indien vendredi a coûté la vie à 11 soldats et policiers, le plus lourd bilan enregistré en six ans par les forces de sécurité régionales. ID:nL6N0TP12R Pour le Premier ministre indien et l'armée, cet attentat, avec d'autres, vise à perturber les élections qui se tiennent au Cachemire. Pour les deux premières phases du scrutin, un taux record de participation de 70% a été enregistré alors que les séparatistes avaient appelé à le boycotter. Narendra Modi a tenu un premier meeting à Jammu devant plusieurs dizaines de milliers de personnes à qui il a promis "des emplois pour les jeunes, de l'eau pour les fermes, des médicaments pour les personnes âgées". Le dirigeant nationaliste devait se rendre par la suite à Srinagar, coeur d'une révolte de 25 ans contre le pouvoir indien. Quelque 3.000 paramilitaires ont été déployés autour du terrain de cricket où Narendra Modi doit prononcer son discours. Pour l'emporter, le BJP compte sur les voix des électeurs de la région du Jammu, à majorité hindoue, et sur celles des bouddhistes du Ladakh. Il parie aussi sur la montée en puissance des indépendants. Le Pakistan estime le scrutin dénué de sens. Il souhaite des pourparlers pour résoudre le différend qui empoisonne les relations entre les deux pays depuis l'indépendance et la partition en 1947. Le BJP, lui, souhaite la fin du statut particulier dont bénéficie cet Etat en vertu de la Constitution indienne. Le résultat du scrutin doit être annoncé le 23 décembre. (Fayaz Bukhari et Sanjeev Miglani; Danielle Rouquié et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant