Narbonne : Les investisseurs qataris se retirent

le
0
Narbonne : Les investisseurs qataris se retirent
Narbonne : Les investisseurs qataris se retirent

Alors que des investisseurs qataris devaient arriver dans les prochains jours du côté de Narbonne, le président Rocky Elsom aurait finalement décidé de continuer seul.

Les supporters narbonnais qui rêvaient peut-être d'un destin à la PSG vont être déçus : les investisseurs qataris ne viendraient finalement pas. Selon L'Indépendant, le président australien de Narbonne, Rocky Elsom, aurait finalement changé d'avis et souhaiterait rester à la tête du club. Pourtant, les discussions semblaient bien engagées entre le fonds d'investissement représenté par Jihad Manai et les dirigeants audois et une conférence de presse devait même avoir lieue le 16 décembre pour officialiser la nouvelle.

Dans son édition, le journal, Manai explique les raisons de ce retournement de situation depuis la négociation à la fin de l’histoire : « J'ai parlé en anglais pour éviter tout quiproquo, pour notamment dire que nous serions coprésidents avec Rocky Elsom et qu'il resterait deux ans. Il a acquiescé. Si j'avais inventé cet accord, il aurait tout de suite dit que c'était faux ! Ensuite, M. Elsom a posé deux conditions : que les conditions du partenariat soient confidentielles et que Gilbert Ysern ne soit pas mêlé à ça. Il lui reproche d'être à l'origine des pressions. J'ai demandé devant lui à Gilbert de prendre du recul, il a accepté. Je ne voulais pas faire capoter l'accord. Nous nous sommes quittés là-dessus ».

Le représentant du fonds qatari explique ensuite que l’accord devait « être entériné le 16 ou le 17 décembre à Narbonne ». Mais depuis, plus de nouvelles : « nous essayons désespérément de joindre les avocats de M. Elsom ou lui-même. J'ai eu enfin M. Elsom au téléphone pour savoir quel problème se posait. J'ai cru comprendre qu'il avait constaté que la pression était retombée et qu'il pouvait donc continuer seul. Il m'a demandé de laisser passer les fêtes. J'ai refusé. Jeudi matin, j'ai envoyé un mail à M. Elsom pour lui signifier que si à 16 heures, il n'était pas revenu vers moi, je considérais qu'il ne voulait plus de deal. Il n'a pas appelé, donc il n'y a plus d'accord car il n'y a plus de partenaire ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant