Naples régale, les autres s'en contenteront

le
0
Naples régale, les autres s'en contenteront
Naples régale, les autres s'en contenteront

Dans une soirée où il faisait bon d'évoluer à domicile, Naples prend une sérieuse option sur la qualification en disposant facilement de Moscou (3-1). Bruges (2-1), Everton (2-1) et Dniepropetrovsk (1-0) s'imposent tous les trois par un but d'écart, et devront assurer au retour.

  • Club Bruges/Be?ikta? : 2–1 Buts : T.De Sutter (62e), L.Refaelov (79e) // G.Töre (46e)
    Plaisir coupable quand mademoiselle est au régime, la combinaison kebab-frites reste une valeur sûre culinaire. Sauf que pour qu'un grec soit réussi, les frites doivent être à la hauteur. Et là, Bruges déçoit en début de rencontre. Trop tendres, les locaux manquent de craquer en première période. Heureusement, l'addition n'est pas trop salée, puisque ni Ersan Gülüm, ni Necip Uysal ne parviennent à trouver le cadre sur corner. Petit à petit, Bruges reprend contenance, mais sans jamais réellement inquiéter l'arrière-garde adverse. L'autre composante de ce met pas vraiment bon pour la ligne, la viande, est elle au diapason. Au retour des vestiaires, Gökhan Töre régale au milieu de la défense belge. D'un délice de frappe du gauche, le Turc trompe Ryan de l'entrée de la surface. Be?ikta? est même tout proche de doubler la mise, mais Demba Ba bouffe la feuille en oubliant ses coéquipiers. Piqué au vif par ce coup de couteau, Bruges décide alors de réagir. De Sutter a le bon goût de dévier une frappe lointaine d'un de ses coéquipiers, et vient tromper Cenk Gönen, pourtant sur la trajectoire initiale. À la manière d'une bonne sauce samouraï, les Belges essayent alors de mettre le feu, mais le portier turc s'interpose à plusieurs reprises devant les tentatives des locaux (69e, 75e). Il ne peut cependant rien sur le penalty parfaitement frappé par Refaelov. Alors que le score ne bouge finalement plus, le stade Jan-Breydel se révèle être finalement une bonne table. Et le match retour à Istanbul est déjà des plus alléchants.

  • Dniepr Dniepropetrovsk/Ajax Amsterdam : 1–0[INTERTITRE_PETIT]
    But : R.Zozulya (30e)
    Terreur des dyslexiques, le Dniepr Dniepropetrovsk ne faisait pas vraiment office de favori avant d'affronter l'Ajax. Mais les Néerlandais ont dû rater quelques sessions chez l'orthophoniste, puisqu'ils bégaient leur football, peinant à se montrer dangereux dans la zone ukrainienne. La faute, sûrement, à une pelouse en mauvais état. À l'aise sur ce gazon indigne de l'Europe, ce sont finalement les locaux qui se procurent les plus grosses occasions. Seleznyov est d'ailleurs tout près de profiter d'un contrôle raté de Cillessen, mais sa tentative n'est pas cadrée. Ce n'est que...





  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant