Nantes scotche le SCO

le
0
Nantes scotche le SCO
Nantes scotche le SCO

Pourquoi être brillants quand il suffit d'être sereins ? En quelques accélération placées quand il le fallait, Nantes s'est débarrassé d'Angers (2-0) et revient coller au peloton de tête grâce à un doublé de Sala.

Nantes 2-0 Angers

Buts : Emiliano Sala (49e, 69e) pour Nantes

Nantes – Angers, c'est à peine 100 km de route. Tout juste une heure en voiture, si la A11 roule bien. De quoi empocher 5€ par passager sur Blablacar si on aime avoir de la compagnie. C'est aussi un peu plus de 30 minutes en train, pour les plus feignants, et accessoirement deux petits points d'écart en championnat à l'aube de la 30ème journée. Problème, si la lutte des glorieux Nantais pour une place européenne ou celle du promu angevin pour la première moitié de tableau sont théoriquement de ces histoires que la France adore, ce dimanche– mars 2016, le PSG avait encore tiré toute la couette médiatique de son côté du lit. De la même manière, qui se souvient que le 16 décembre dernier, Virginie Efira, André Dussolier ou Juliette Binoche sortaient leurs nouveaux films ? Personne, la terre entière ayant couru regarder le fils de Han Solo faire n'importe quoi dans le dernier Star Wars. Le mauvais timing dans toute sa splendeur. Et comme les Jedis avec Kylo Ren, le Nantes-Angers du jour avait lui aussi un héros mal coiffé, d'abord surpuissant puis finalement mis à mal en la personne d'Alexandre Letellier, gardien des cages angevines sans qui son gang aurait pu en prendre deux ou trois de plus.

Le taulier Letellier


Comme souvent, la Beaujoire est pleine, la Beaujoire est belle, et elle chante fort mais juste. Quelques rayons de soleil accompagnent même les premières constructions nantaises, même si c'est Cheikh Ndoye qui s'offre le premier cavalier seul, sans danger pour Riou. Et après avoir été presque dangereux balle au pied, le Sénégalais devient - très - dangereux tout court en levant son pied à une hauteur que l'on avait plus vue depuis les grandes heures de Van Damme. Ses crampons passent très près du visage de Sala, lui encore plus près du carton rouge, et le coup franc de Sightòrsson est boxé par un beau plongeon de Letellier. L'entame de match est bien maîtrisée par les Nantais, qui apportent un peu plus de densité que leurs adversaires quand les Angevins cherchent surtout leurs attaquants sur coups de pieds arrêtés. Mais comme aux pires heures de l'inefficacité de l'attaque nantaise, aucune action concrète…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant