Nantes reste en haut, Bastia et l'ETG se rassurent

le
0
Nantes reste en haut, Bastia et l'ETG se rassurent
Nantes reste en haut, Bastia et l'ETG se rassurent

En gagnant pour la troisième fois d'affilée à l'extérieur, les Canaris restent à la cinquième place. Au fond du classement, l'ETG et Bastia, vainqueurs respectivement de Nice (1-0) et Montpellier (2-0) se sont rassurés. Dans le ventre mou, Toulouse a giflé Metz 3-0.
Bastia 2–0 Montpellier Junior Tallo (21e) et (45e) pour Bastia

Ah le fameux éléctrochoc du changement d'entraîneur. Les Bastiais l'ont bien illustré ce samedi soir à Armand Cesari face à des Montpellierains qui se sont rendus en Corse au plus mauvais moment. Agressifs, appliqués et déterminés à défaut d'être géniaux, Squillaci et ses potes ont décroché une victoire importante pour leur premier match depuis le départ de Claude Makelele. Avec Ghislain Printan sur le banc, les Bastiais pointent ce soir à la quinzième place après deux revers face à Guingamp et Monaco. Et l'homme de la soirée se nomme Junior Tallo. Sur une frappe détournée à la suite d'un corner bastiais, l'attaquant traîne dans les six mètres et fusille Jourdren. L'Ivoirien remet ça avant la pause en se jouant d'un Hilton trop passif. 2-0. En seconde période, les spectateurs n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent. Boudebouz régale mais trouve la barre à la 71ème minute. Venus en touristes sur l'île de Beauté, les hommes de la Paillade repartent logiquement sur le continent avec zéro point. Bastia, de son côté, se rassure avant la trêve.
Toulouse 3-0 Metz Sirieix (3e), Ben Yedder (60e) et Pesic (71e) pour le Téfécé

Le Téf' restait sur trois défaites consécutives en Ligue 1. Du coup, Alain Casanova se dit que c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures confitures et titularise Pantxi Sirieix, 34 ans, pour la première fois de la saison. Bingo. L'ancien n'a besoin que de quatre petites minutes au natif de Bordeaux pour ouvrir le score au Stadium sur un centre parabolique d'Akpa Akpro. Le latéral droit messin veut intervenir et se troue. Le ballon file au second poteau et le vieux Pantxi est à l'affût pour ouvrir la marque. Ce but rappelle de bons souvenirs à Wissam Ben Yedder, muet en Ligue 1 depuis plus d'un mois. Mis sur orbite par Pesic, l'attaquant toulousain s'en va battre Carasso à l'heure de jeu. Les deux attaquants inversent les rôles dix minutes plus tard. Ben Yedder sert son compère dans la surface, le Serbe se retourne et plante du pied droit le troisième but de la soirée pour les locaux. 3-0, Les Messins sans Falcon, Bussmann, Nsor, Rocchi, Cornet et sans idées s'inclinent. Belle réaction des Toulousains qui reviennent à un point de leurs adversaires du soir. Tonight is gonna be a good night pour le Téfécé.







Bastia 2–0 Montpellier Junior Tallo (21e) et (45e) pour Bastia

Ah le fameux éléctrochoc du changement d'entraîneur. Les Bastiais l'ont bien illustré ce samedi soir à Armand Cesari face à des Montpellierains qui se sont rendus en Corse au plus mauvais moment. Agressifs, appliqués et déterminés à défaut d'être géniaux, Squillaci et ses potes ont décroché une victoire importante pour leur premier match depuis le départ de Claude Makelele. Avec Ghislain Printan sur le banc, les Bastiais pointent ce soir à la quinzième place après deux revers face à Guingamp et Monaco. Et l'homme de la soirée se nomme Junior Tallo. Sur une frappe détournée à la suite d'un corner bastiais, l'attaquant traîne dans les six mètres et fusille Jourdren. L'Ivoirien remet ça avant la pause en se jouant d'un Hilton trop passif. 2-0. En seconde période, les spectateurs n'ont pas grand chose à se mettre sous la dent. Boudebouz régale mais trouve la barre à la 71ème minute. Venus en touristes sur l'île de Beauté, les hommes de la Paillade repartent logiquement sur le continent avec zéro point. Bastia, de son côté, se rassure avant la trêve.
Toulouse 3-0 Metz Sirieix (3e), Ben Yedder (60e) et Pesic (71e) pour le Téfécé

Le Téf' restait sur trois défaites consécutives en Ligue 1. Du coup, Alain Casanova se dit que c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures confitures et titularise Pantxi Sirieix, 34 ans, pour la première fois de la saison. Bingo. L'ancien n'a besoin que de quatre petites minutes au natif de Bordeaux pour ouvrir le score au Stadium sur un centre parabolique d'Akpa Akpro. Le latéral droit messin veut intervenir et se troue. Le ballon file au second poteau et le vieux Pantxi est à l'affût pour ouvrir la marque. Ce but rappelle de bons souvenirs à Wissam Ben Yedder, muet en Ligue 1 depuis plus d'un mois. Mis sur orbite par Pesic, l'attaquant toulousain s'en va battre Carasso à l'heure de jeu. Les deux attaquants inversent les rôles dix minutes plus tard. Ben Yedder sert son compère dans la surface, le Serbe se retourne et plante du pied droit le troisième but de la soirée pour les locaux. 3-0, Les Messins sans Falcon, Bussmann, Nsor, Rocchi, Cornet et sans idées s'inclinent. Belle réaction des Toulousains qui reviennent à un point de leurs adversaires du soir. Tonight is gonna be a good night pour le Téfécé.







...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant