Nantes : prison avec sursis pour les «anti-capitalistes» du Réveillon

le
2
Nantes : prison avec sursis pour les «anti-capitalistes» du Réveillon
Nantes : prison avec sursis pour les «anti-capitalistes» du Réveillon

Trois hommes ont été condamnés jeudi à de peines de quatre à six mois de prison avec sursis à la suite de l'action d'une cinquantaine «d'anti-capitalistes» qui ont contraint l'hypermarché Carrefour - La Beaujoire à Nantes (Loire-Atlantique) à fermer ses portes à quelques heures du réveillon. Ils avaient été interpellés lors de l'intervention de plus d'une centaine de policiers et gendarmes appelés en renfort pour évacuer l'hypermarché.

Lors de l'audience, ils ont expliqué qu'ils avaient agi dans le cadre d'une action anti-capitaliste dite «d'auto réduction», qui consiste à arriver à plusieurs personnes aux caisses d'un hypermarché avec des chariots pleins de produits de première nécessité, puis à se les faire remettre gratuitement pour les redistribuer à la sortie.

Comme leur action a été entravée par l'intervention des forces de l'ordre, le tribunal a choisi jeudi de requalifier les faits de «tentative de vol en réunion» en «tentative d'extorsion en réunion».

Ils devront assumer la responsabilité financière du préjudice

L'un des prévenus, âgé de 21 ans, a été condamné à six mois de prison avec sursis pour des violences en état d'ébriété ainsi qu'une «tentative d'extorsion» de marchandises en groupe. Ce chef d'accusation a été repris pour les deux autres prévenus, âgés de 28 et 19 ans et condamnés respectivement à cinq et quatre mois de prison avec sursis.

Le tribunal correctionnel a en outre condamné solidairement les trois prévenus à assumer la responsabilité financière entière du préjudice commis à l'encontre de l'hypermarché Carrefour visé, situé au nord de Nantes, qui sera évaluée lors d'une audience civile le 18 avril.

Plusieurs militants qui ont participé à cette action ont indiqué qu'ils venaient de la «zad», zone d'aménagement différé, dédiée à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes sur laquelle ils se sont installés pour en empêcher la construction. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • domin288 le vendredi 3 jan 2014 à 15:59

    Une nouvelle fois les soit disant anti-capitalistes ou les cruels esclavagistes cherchent à nuire à l'humanité. Dommage pour le sursis, leur nuisance est l'une des pires qui soi. Quelle tristesse de voir ces profiteurs qui ne cultivent rien mais exploitent les autres. Carrefour payent certe pas cher les producteurs, et ses employés, mais il les paye lui!

  • alteis le jeudi 2 jan 2014 à 21:59

    6 mois de prison à demander l aumône pour des pauvres6 ans de prison à tuer une innocente en état d ébriété et sous cocaïnenotre société est bien malade