Nantes : la dérive inquiétante de «home-jackers» de 13 ans

le
1
De tout jeunes voleurs de voitures ont blessé sept policiers en les percutant. Le meneur a préféré se jeter dans la Loire?

Mis en examen samedi, laissé libre dimanche, et aujourd'hui peut-être noyé dans les eaux de la Loire ou promis, en tout cas, à un sombre avenir... Le dernier gros fait divers nantais met en scène un adolescent de 13 ans, connu pour des «home-jackings», ces cambriolages où les malfaiteurs dérobent les clés des voitures à bord desquelles ils repartent. Le film était presque écrit d'avance.

Dans la nuit de dimanche à lundi, ce tout jeune délinquant et sa bande se sont lancés dans une énième expédition, où ils ont pu dérober une Citroën Picasso et une Renault Laguna.

La police locale, alertée, a établi, vers 1 heure du matin, un barrage sur un pont de la ville, le pont Audibert, qui relie la chaussée de la Madeleine à l'île de Nantes.

Mais quand les voitures des jeunes voyous se sont présentées, elles ont délibérément foncé sur les véhicules de police placés en travers du pont. Bilan: un policier percuté de plein fouet, qui a fait un vol plané de 10 mü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 15 mai 2012 à 12:14

    C'est qui le maire de cette ville ? Un certain Jean-Marc, premier ministre.