Nantes : La Brigade Loire dans le viseur

le
0
Nantes : La Brigade Loire dans le viseur
Nantes : La Brigade Loire dans le viseur

La Brigade Loire, l'un des groupes de supporters du FC Nantes, est dans le collimateur depuis plusieurs semaines des forces de l'ordre. Et une fois de plus, les supporters nantais sont interdits de déplacements pour le match à Lorient de samedi.

La Brigade Loire particulièrement visée par les forces de l’ordre ? C’est en tout cas ce que leurs membres pourraient croire. Alors qu’il règne une ambiance digne des plus grands clubs depuis le début de la saison à la Beaujoire, sans incidents majeurs à déplorer, les supporters nantais sont une nouvelle fois interdits de déplacement. Dans un communiqué, le club annonce la décision de l’arrêté ministériel du 11 décembre. Et la raison de cette interdiction est pour le moins surprenante. Dans son communiqué, le FC Nantes explique que « cette décision est notamment motivée par le nombre important de fans susceptibles de se déplacer pour encourager leur équipe ». En clair, l’arrêté ministériel sanctionne les supporters de vouloir accompagner leur équipe lors des matchs à l’extérieur... Mais ce qui ne passe pas du côté des Canaris, c’est l’annonce tardive de la décision. « Le FC Nantes s'étonne néanmoins de la communication tardive par la LFP de cette mesure qui pénalise ceux qui ont pris l'initiative de se procurer une place de match par leurs propres moyens. »

Un déplacement malgré tout

Mais les supporters nantais n’en resteront pas là. Cette décision ferait suite à une rixe qui aurait eu lieu à la Beaujoire à l’issue du match face à Toulouse (1-1, 18eme journée de Ligue 1), rapporte L’Equipe qui cite une source policière. Et alors que la Brigade Loire a édité un tract appelant ses membres à se rendre coute que coute à Lorient malgré l’interdiction, une source policière a confié au quotidien sportif que « dans le contexte de l’état d’urgence et compte tenu des dérives récurrentes constatées des ultras nantais, ces derniers risquent des interdictions de stades et des sanctions exemplaires ». Les supporters nantais seraient ainsi dans le viseur des forces de l’ordre suite à plusieurs banderoles déployées revendiquant plus de liberté.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant