Nantes, la bonne surprise

le
0
Nantes, la bonne surprise
Nantes, la bonne surprise

Un apprentissage éclair. Après être monté à l'échelon supérieur cet été, on prédisait les pires difficultés au FC Nantes et à son effectif rajeuni. Pourtant, depuis le début de saison, c'est tout le contraire qui se produit. Après un mois d'août compliqué avec l'affaire Abdoulaye Traoré (trois points pourraient être retirés au FCNA) et deux défaites d'affilée, les Canaris sont devenus intraitables (trois victoires consécutives). Hormis le petit accroc à Lyon au soir de la 6eme journée, les hommes de Michel Der Zakarian enchaînent les bonnes performances et prennent plus de points qu'escomptés à l'entame de la saison. « Cinquième ? C'est bien, glisse le coach nantais. Cela fait seize points, on aurait signé de suite en début de saison. »

Très performant à La Beaujoire

Mais le plus dur commence pour l'ambitieux club nantais. Les adversaires savent maintenant à quoi s'attendre avant de se rendre à la Beaujoire (quatre victoires en cinq matchs). Et l'effet de surprise n'agira bientôt plus. « Il faut garder cette dynamique, préconise Der Zakarian après le succès contre Evian. On va commencer à jouer des matchs encore plus difficiles, les adversaires vont nous attendre plus. A nous d'élever encore notre niveau et de garder cet esprit de combat. » Un combat pour le maintien. Car c'est bien l'objectif numéro 1 du club du président Waldemar Kita. « Etre cinquième, c'est anecdotique. Notre objectif est le maintien et si on continue comme ça, on y arrivera », enchaîne Jordan Veretout. A ce rythme-là, le FCN pourrait rapidement se mettre à l'abri face à ses principaux concurrents.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant