Nantes : l'étonnante histoire du "Starbuck" à la française

le
3
Nantes : l'étonnante histoire du "Starbuck" à la française
Nantes : l'étonnante histoire du "Starbuck" à la française

La scène se répétait à chaque naissance. Il se présentait au bureau d'état civil pour déclarer sa paternité. Jusque-là rien d'anormal. Sauf que ce jeune Nantais a reconnu au total pas moins de 21 enfants nés de 19 mères différentes, et ce, entre 2004 et 2009, soit une période de moins de cinq ans.

L'étrangeté de la situation a très rapidement alerté le service central du parquet civil, basé à Nantes, qui a fini par transmettre le dossier à la police. De nationalité française, l'homme vient d'être mis en examen pour reconnaissance de paternité à des fins frauduleuses, selon Ouest-France. "Pour l'instant, il nie tout. Il affirme être le père des enfants", a rapporté le procureur Pierre Dupire.

Documents compromettants

Les policiers chargés de l'enquête soupçonnent en effet le jeune homme de reconnaître ces enfants afin de leur transmettre la nationalité française et de permettre ainsi à leur mère d'obtenir un titre de séjour. Des femmes d'origine africaine ou sud-américaine qui habitent pour la plupart en banlieue parisienne. Des documents administratifs compromettants "et attestant de sa démarche" ont été retrouvés à son domicile.

L'enquête est désormais entre les mains d'un juge d'instruction. Si la fraude ne semble pas faire de doutes, de nombreuses zones d'ombre persistent : comment les femmes ont-elles pris contact avec cet homme ? L'ont-elles rétribué ? Le réseau est-il plus vaste encore ? "C'est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mardi 24 fév 2015 à 11:45

    JPi - Bel article de journaleux. ''L'étrangeté de la situation a très rapidement alerté le service central du parquet civil" Après 21 enfants quand même. Rapidement ?

  • M8252219 le mardi 24 fév 2015 à 11:18

    "L'étrangeté de la situation a très rapidement alerté le service central du parquet civil, basé à Nantes", DE 2004 À 2009 NOUS SOMMES EN 2015,"L'étrangeté de la situation à rapidement....:C'est tout à fait la rapidité de l'administration française,de s'activer lentement 10ans après le début de l'affaire.!!!!!!!!!!

  • frk987 le mardi 24 fév 2015 à 11:07

    Qu'y a-t-il d'extraordinaire dans cette affaire....ça fait 30 ans que c'est ainsi grâce à une législation ubuesque sur la nationalité...Et après nos politicards s'étonnent de la montée du FN !!!!!