Nantes : Der Zakarian n'enfonce pas ses joueurs

le
0
Nantes : Der Zakarian n'enfonce pas ses joueurs
Nantes : Der Zakarian n'enfonce pas ses joueurs
Conscient que son équipe traverse une mauvaise passe, Michel Der Zakarien sait qu'il doit faire avec les moyens du bord et ne veut pas accabler ses joueurs, dont il continue de louer l'état d'esprit.

Les temps sont durs pour le FC Nantes. Eliminés mercredi soir au Parc des Princes par le PSG (2-0), les Nantais n'ont pas à rougir de cette sortie de piste attendue sur la pelouse du double champion de France. Le visage une nouvelle fois affiché par les Canaris a en revanche de quoi inquiéter beaucoup plus. Vite distancés, les joueurs de Michel Der Zakarian, comme à Nice le week-end dernier (0-0), n'ont rien proposé dans le jeu. Ni même été dangereux avant deux frappes timides en fin de match. Pas très rassurant. « On est dans le dur aujourd'hui, avouait l'entraîneur nantais après la rencontre. On est dans une période où on a du mal à se créer des occasions, à marquer des buts (...) Il faut remettre le bleu de chauffe et trouver les solutions pour aller un peu plus de l'avant et se créer des occasions pour marquer des buts. Parce que là, ça fait quand même deux matchs où c'est difficile de se créer des occasions. On est dans une période où c'est difficile, mais il faut s'accrocher. »

« Si j'avais le banc du PSG... »

Michel Der Zakarian, satisfait de l'état d'esprit de ses troupes et conscient de ses moyens très limités, refuse d'accabler ses joueurs. « Les joueurs ne trichent pas, ils vont au bout des choses. On a ce groupe depuis pratiquement trois ans. Il faut qu'on s'accroche avec eux. C'est eux qui nous ont permis de monter, eux qui nous ont maintenus l'an dernier. On est interdit de recrutement, je fais avec ce que j'ai. Peut-être que si j'avais le banc du Paris Saint-Germain, je ferais d'autre changements. Mes joueurs donnent tout ce qu'ils ont à donner. On est dans une passe où c'est un peu plus dur, mais je ne vais pas les accabler. Ils ne lâchent pas, ils essayent d'aller au maximum. Mais le maximum aujourd'hui ne suffit pas. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant