Nantes, avec les moyens du bord

le
0
Nantes, avec les moyens du bord
Nantes, avec les moyens du bord
Interdit de recrutement, Nantes avait devancé la sanction l'hiver dernier mais attaque malgré tout cette deuxième saison de suite en L1 sur la pointe des pieds. Et avec de maigres ambitions.A quoi s'attendre ?

Au-delà d'une année de confirmation ou même de transition, la saison qui attend le FC Nantes devrait surtout être celle des interrogations. Interdit de recrutement par la FIFA suite au transfert jugé illicite d'Ismaël Bangoura chez les Canaris en janvier 2012, le club nantais va devoir repartir sur les mêmes bases que la saison dernière. Un effectif inchangé ou presque. Car si Nantes n'a pas le droit de recruter, il n'est pas pour autant maître de ses mouvements. Filip Djordjevic, le meilleur buteur et de loin du FCNA, avec 58 buts marqués depuis son arrivée de l'Etoile Rouge de Belgrade en 2008, a notamment fait ses valises (le Serbe a tourné le dos à sept saisons nantaises pour rejoindre la Lazio Rome). Banel Nicolita est lui reparti chez les Verts. Tandis qu'Adrien Trébel, en conflit avec ses dirigeants, a pris la tangente en Belgique (Standard de Liège).

Pour la deuxième année consécutive en L1 depuis le grand retour du club parmi l'élite, Michel Der Zakarian va donc devoir composer avec un groupe quasi identique à celui de la saison dernière. Une équipe nantaise qui avait longtemps rivalisé avec les meilleurs en première partie de saison, avant de connaître une violente perte de vitesse pour finalement terminer en treizième position après un sursaut d'orgueil bienvenu dans les dernières semaines. Les observateurs les plus pointilleux rappelleront toutefois qu'Issa Cissokho et ses partenaires auraient fini à une huitième place beaucoup plus flatteuse sans cette pénalité de trois points pour avoir aligné un joueur suspendu, d'entrée face à Bastia. Certains de pouvoir faire mieux que la saison dernière, « Der Zak » et les siens espèrent en premier lieu ne pas connaître les mêmes soucis extra-sportifs. Conscient de ne pas pouvoir viser beaucoup mieux que le maintien, Nantes, demi-finaliste de la dernière Coupe de la Ligue, cherchera en parallèle à réaliser un bon parcours dans les coupes nationales. Comme son entraîneur, Waldemar Kita, le président nantais, signerait d'emblée pour un parcours similaire à celui de l'an dernier. Les frayeurs et les tracas en moins.

Un joueur à suivre

Arrivé le dernier jour du Mercato d'hiver, la saison passée, Itay Schechter n'a toujours pas fait ses preuves sous le maillot nantais. Débarqué en Loire-Atlantique avec la réputation d'un chasseur de buts très adroit dans le dernier geste (37 buts en deux saisons passées à l'Hapoël Tel Aviv entre 2009 et 2011), l'attaquant international israélien de 27 ans a laissé les supporters nantais sur leur faim, s'attirant même les critiques en fin de saison à force de vendanger des occasions. Mais plus que jamais, l'ancien joueur de Swansea ou encore de Kaiserslautern sera attendu au tournant lors de cette saison qui devrait voir son entraîneur lui confier les clés en pointe de l'attaque nantaise (Audel, Gakpé, Bessat et Aristeguieta devraient être en concurrence pour les autres postes du secteur offensif). Le FCNA, certain qu'il n'avait pas misé sur le mauvais cheval avec Schechter, a levé en mai dernier l'option d'achat dont il disposait sur le joueur, désormais lié aux Canaris jusqu'en juin 2016. Pas sûr qu'il bénéficie d'un nouveau joker...

La phrase de l'été

« L'an dernier, tout le monde nous avait enterrés, on était promis à la redescente en Ligue 2 et on a fait une bonne saison. On va s'atteler à faire une aussi bonne saison voire meilleure, en cherchant à être meilleurs dans tous les domaines pour pouvoir progresser. Si on pouvait terminer en deçà de notre treizième place de l'an dernier, ce serait bien. » (Michel Der Zakarian, entraîneur)

Un chiffre à retenir

2. Comme le montant en millions d'euros que s'apprête à verser le FC Nantes à titre d'indemnités à Michael Gravgaard, l'ancien défenseur danois du club dont le contrat avait été résilié pour inaptitude physique. Une somme qui s'ajoutera à une addition déjà bien salée avec le montant de l'amende (4,5 M¤) que doit payer Ismaël Bangoura à Al-Nasr, et dont le club nantais a prévu de se charger.

Où en est le Mercato ?

Depuis mars dernier, les Nantais savent qu'ils ne pourront pas recruter d'ici juin 2015. Une sanction qu'avaient anticipée les dirigeants nantais en enregistrant dès l'hiver dernier plusieurs renforts pour cette saison. Arrivé dans un premier temps dans le cadre d'un prêt, Itay Schechter a donc été transféré définitivement. De même que Johan Audel, prêté lui aussi tout d'abord par le VfB Stuttgart avant de s'engager en faveur des Canaris. Le cas de Kian Hansen est différent encore. Après douze saisons à Esbjerg, le défenseur central danois a signé à Nantes en janvier dernier pour un million d'euros, mais a été prêté dans la foulée à son club de toujours. A la reprise, Der Zakarian l'a donc considéré comme l'unique renfort des Canaris. Et l'entraîneur nantais, séduit par le profil du solide stoppeur de 25 ans (1,84 m, 74 kg) semble bien parti pour lui faire confiance. Oswaldo Vizcarrondo (35 titularisations la saison dernière) pourrait ainsi perdre sa place dans l'axe aux côtés de Djilobodji au profit d'Hansen.

L'équipe type

Ré.Riou - Is.Cissokho, Hansen, Djilobodji, Veigneau - Deaux, Veretout, Bedoya - Gakpé, Bessat (ou Audel), Schechter

Le calendrier de la L1 | Les effectifs de la L1 | Les transferts de la L1

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant