Nanterre : " Un sentiment partagé " pour P.Donnadieu

le
0
Nanterre : " Un sentiment partagé " pour P.Donnadieu
Nanterre : " Un sentiment partagé " pour P.Donnadieu

Après avoir compté treize points d'avance à la 13eme minute face à l'ogre russe, l'un des favoris de la compétition, la JSF s'est finalement inclinée de trois points jeudi à domicile (59-62). Une issue forcément décevante pour Pascal Donnadieu même si l'entraîneur nanterrien sait que la satisfaction l'emportera dans les prochaines heures. « Quand on est compétiteur, on a toujours envie d'aller plus loin, a réagi le coach de Nanterre jeudi soir après la rencontre, selon des propos rapportés par l'Agence France Presse. Donc c'est un sentiment forcément partagé. Mais quand on est là pour faire le maximum, vu le scénario du match, on est obligé d'être déçu. Même si effectivement on peut considérer d'un autre côté qu'on a été héroïque. Là c'est plus la déception qui prédomine, mais je pense que demain (ndlr : vendredi) à froid ce sera plus la satisfaction. »

Donnadieu ne pensait pas ses joueurs capables de rivaliser avec le CSKA (neuf Final Four d'Euroligue depuis 2003, deux sacres, en 2006 et 2008) mais craint l'enchaînement des rencontres : « On ne pensait pas pouvoir jouer les yeux dans les yeux avec eux. On a su hausser notre niveau de jeu. Maintenant, il va falloir gérer ces matchs avec une telle débauche d'énergie. Être compétitif dans 48 heures contre le Paris-Levallois et ainsi de suite. On connaît des petites équipes qui démarrent pied au plancher et après avec le rythme des matchs... Donc je reste prudent. Je suis vraiment très fier de ce qu'on a fait, maintenant je dois bien gérer mon groupe pour qu'on puisse jouer sur les deux tableaux. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant