Nanterre : Marc Judith sans pression avant d'affronter Fenerbahçe

le
0
Nanterre : Marc Judith sans pression avant d'affronter Fenerbahçe
Nanterre : Marc Judith sans pression avant d'affronter Fenerbahçe

Comment vous sentez-vous avant cette rencontre face au Fenerbahçe ?On essaye d'être le plus concentré possible et éviter de se mettre trop de pression pour ne pas faire un non-match comme on a fait à Kiev, vendredi dernier (ndlr : défaite 97-87). Je pense que le mot d'ordre c'est d'être concentré pour faire un gros match face au Fenerbahçe.

Quelle sera la clé de ce match face à cette équipe très solide ?Je pense que la clé sera de retrouver notre état d'esprit que l'on avait au début du championnat avec une certaine solidité défensive. Il faudra éviter d'être permissif comme on l'a été lors des derniers matchs que ce soit en Pro A ou en Euroligue. En ce moment on a un peu perdu notre âme par rapport à cet enchaînement de matchs. On n'est plus aussi défensif et guerrier qu'avant. Le match face au Fenerbahçe peut nous permettre de retrouver cet état d'esprit.

« On n'a jamais négligé un match d'Euroligue ou de Pro A »

Une élimination vous laissera forcément des regrets?Evidemment. Il y aura un vrai regret. A un certain moment on avait notre destin entre nos mains mais c'est le sport, on peut être bien à un moment et moins bien deux jours plus tard. C'est le sport de haut niveau. Le principal regret sera d'être allé perdre à Kiev où il y avait largement la place de passer.

Ne vous êtes-vous pas relâché après votre victoire contre Belgrade en pensant inconsciemment que le Partizan n'allait pas gagner face au Fenerbahçe ?Inconsciemment il y a peut-être eu cette envie de penser qu'une grande partie du travail avait été faite. On n'aurait jamais pu penser que le Partizan Belgrade serait allé battre Fenerbahçe chez eux (79-77). Il y a peu être eu un relâchement inconscient mais on n'a jamais négligé un match d'Euroligue ou de Pro A.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant