Nani, le soliste contrarié

le
0

Talent aussi génial que frustrant, Luís Nani reste un homme à l'image ambivalente auprès du peuple lusitanien. Parce qu'en club comme en sélection, l'ailier n'a jamais répondu sur la durée aux attentes escomptées. Mais, décisif depuis le début de cet Euro, le Portugais est peut-être enfin en passe de conquérir le cœur de ses compatriotes.

À l'aube d'atteindre la trentaine, il n'imaginait sans doute pas que le temps défilerait à toute vitesse. Entre les promesses ensevelies et les attentes jamais véritablement comblées, Luís Nani demeure pourtant toujours debout. Le regard constamment difficile à décrypter, un sourire rarement ostensible, la posture souvent distante pour ne pas dire austère. Les sensibilités et les perceptions des autres, le Portugais a fini par s'en accommoder sans que cela ne vienne ébranler sa route. Samedi dernier, lors du très crispant huitième de finale Croatie-Portugal (0-1, après prolongation), il a accédé dans la plus grande discrétion au rang de centenaire et rejoint un cercle privilégié composé de Cristiano Ronaldo (130 sélections), Luís Figo (127) et Fernando Couto (110). "C'est toujours un joli nombre à atteindre, je suis content pour Nani", l'a d'ailleurs félicité son sélectionneur Fernando Santos après la qualification décrochée. S'il imaginait sans doute une centième davantage enivrante sous la tunique de la Selecção, le joueur lusitanien a été impliqué sur le but salvateur de Quaresma. Peu l'ont mentionné. Tout comme le fait qu'il réalise jusqu'ici un Euro de très bonne facture.

#CROPOR @luisnani 100e sélection ce soir pour la @selecaoportugal! pic.twitter.com/i7rE8RpYcE

— UEFA EURO 2016 (@EURO2016) 25 juin 2016

Fin de romance et vertus turques


Qu'il le comprenne ou non, des doutes subsistaient pourtant quant au niveau auquel Luís Carlos Almeida da Cunha allait évoluer durant ce championnat d'Europe. Car, cette saison, l'ailier de vingt-neuf ans a connu un tournant majeur dans son parcours. À l'été 2015, après huit années passées à Manchester United, la romance est arrivée à son terme. Envoyé en prêt au sein de son club formateur du Sporting Clube de Portugal l'année précédente afin de retrouver de l'élan, il se voit signifier son départ à son retour par Louis van…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant