Nancy - "Ça commence à m'agacer": Rousselot sur la vente du club qui tarde

le
0

La vente du club de Nancy (L1) à des investisseurs étrangers à majorité chinois "n'avance pas comme je souhaiterais", a déploré lundi son président Jacques Rousselot, qui a même lancé sur la radio France Bleu Lorraine Sud: "Ça commence à m'agacer".

"Je cherchais quelqu'un qui soit à mes côtés, je pense l'avoir trouvé. Pour autant les choses n'avancent pas comme je souhaiterais, on va attendre encore un peu. Il n'y a pas de friture (sur la ligne) mais ça commence a m'agacer, j'aime bien les choses qui sont claires", a-t-il insisté.

"Aujourd'hui nous sommes dans l'attente, peut-être que ça se fera, peut-être que ça ne se fera pas, c'est la raison pour laquelle j'ai toujours été très très prudent, tant que les choses ne sont pas actées définitivement, rien n'est fait", a encore déclaré le dirigeant du club de Ligue 1.

Rousselot, à la tête de l'ASNL depuis 22 ans, avait confirmé la semaine dernière que son club était en passe d'être racheté par "un conglomérat canado-anglo-chinois", qui aurait porté le budget "de l'ordre de 100 à 120 millions d'euros".

"Leur objectif c'est d'être en Ligue des Champions dans trois ou quatre ans, c'est la raison pour laquelle je crois en ce groupe", avait même confié M. Rousselot à RTL.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant