Najat Vallaud-Belkacem corrige ses propos sur les retraites

le
24
NAJAT VALLAUD-BELKACEM REVIENT SUR SES PROPOS SUR LA RÉFORME DES RETRAITES
NAJAT VALLAUD-BELKACEM REVIENT SUR SES PROPOS SUR LA RÉFORME DES RETRAITES

PARIS (Reuters) - La porte-parole du gouvernement français a corrigé mercredi ses propos sur la réforme des retraites, affirmant que la durée, le montant des pensions et la hausse de cotisations seraient "bien sûr" sur la table mais pas "de façon aveugle".

Najat Vallaud-Belkacem avait surpris en déclarant lundi que le gouvernement ne prévoyait ni baisse des pensions, ni hausse des cotisations, ni augmentation de la durée de cotisation dans le cadre de la prochaine réforme des retraites.

"N'est à l'ordre du jour ni le fait de travailler plus longtemps, ni le fait de réduire les pensions, ni le fait d'augmenter les cotisations", avait-elle dit sur RMC et BFM-TV.

Najat Vallaud-Belkacem a corrigé le tir lors du compte rendu du conseil des ministres.

"Il faut bien se garder d'une vision paramétrique d'une réforme des retraites. Réduire la réforme (...) à la simple question de savoir si nous allons choisir l'un de ces paramètres et le modifier de façon aveugle est loin de représenter la réalité de ce que nous sommes en train de faire", a-t-elle dit.

"Se contenter de répondre par l'un des trois paramètres était un peu réducteur", a-t-elle ajouté.

Le Conseil d'orientation des retraites (Cor) a établi qu'un changement de système ne rétablirait pas en soi l'équilibre financier, un objectif qui suppose bien de modifier les principaux paramètres de la durée et du montant des retraites ou des cotisations.

Les nouvelles prévisions du Cor confirment la nécessité d'engager une nouvelle réforme pour équilibrer les comptes, dont le déficit dépasserait 20 milliards d'euros en 2017.

Nicolas Sarkozy et son gouvernement avaient promis que la réforme des retraites de 2010, qui a relevé de deux ans l'âge légal de la retraites, à 62 ans, suffirait à équilibrer les comptes.

La nouvelle réforme sera un des principaux sujets d'une nouvelle rencontre de la conférence sociale, en juillet, qui se penchera également sur le financement de la protection sociale au sens large.

Elizabeth Pineau, avec Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le mercredi 30 jan 2013 à 17:05

    La porte-parlotte du gouvernement à vraiment un QI de poule. Elle enchaîne sans se perturber bêtise sur bêtise. Décidément, ce gouvernement qui a réussi, grâce aux soldes et à l'armée française qu'il s'apprête à sabrer financièrement, des C..., restera dans l'histoire comme le pire gouvernement de la 5 République...

  • ANOSRA le mercredi 30 jan 2013 à 17:01

    Ségolène avait raison quand elle tweetait lre 27 juil. 2012 – "Elle s'appellerait Claudine Dupont, elle ne serait peut-être pas là"

  • renard48 le mercredi 30 jan 2013 à 16:41

    moyenne des retraites , hommes 1216€ femmes 900€ donc il vaut mieux économiquement se mettre avec un homme !! si je pouvais trouver un eunuque s'est se que je ferais ...

  • M6749774 le mercredi 30 jan 2013 à 16:23

    La pension de reversion ne se fait que dans un sens, vers l'épouse. Comment fera-t-on avec deux hommes ?

  • derouet2 le mercredi 30 jan 2013 à 16:16

    il me semble que les retraitesvsont payées par les cotisations salarailes et patronales mais comme les grandes entreprises n'ont plus en france que leurs sieges sociaux et licencient en france a tout bout de champ les comptes ne sont pas pres a retrouver l'équilibre

  • cleguede le mercredi 30 jan 2013 à 16:14

    C.est une habitude depuis que l.on a 45 bons à pas grand chose comme ministres

  • cleguede le mercredi 30 jan 2013 à 16:12

    Elle devrait se taire et démissionner les bons à rien coûtent cher

  • knbskin le mercredi 30 jan 2013 à 16:07

    Normal, renard48 ... touche pas à mon pognon !

  • renard48 le mercredi 30 jan 2013 à 16:03

    A l'émission " C dans l'air " hier soir ,le sujet était le livre de Fiorentino "sauvez nos retraites , pas une seule fois le mot "fonction publique " n'a été prononcé.... Consternant.

  • knbskin le mercredi 30 jan 2013 à 16:02

    Bôf, comme d'hab : j'ai dit ça, mais ce n'était pas ça, tout en étant ça, mais ce n'était pas ce que j'ai voulu dire, et puis d'abord, si vous n'avez rien compris, c'est que je me suis bien exprimée ! ;)