Naissance d'un géant russe du pétrole

le
0

Commodesk - Dans la journée du lundi 22 octobre, Rosneft a mis la main sur la coentreprise TNK-BP. Fondée en 2003 avec pour objectif d'exploiter des gisements de pétrole russes, celle-ci est aujourd'hui détenue à égalité par BP et AAR, un consortium russe mené par les groupes Alfa, Access et Renova. Sa jeune existence a surtout été marquée par des luttes de pouvoir entre les dirigeants de BP et les oligarques russes de AAR. Des différends les opposaient également sur la stratégie à adopter.

Dans un premier temps, Rosneft s'offre les parts de BP, contre un chèque de 17,1 milliards de dollars, et 12,84% de ses actions. Le pétrolier britannique souhaite utiliser 4,8 milliards de dollars pour acheter 5,66% supplémentaires de son concurrent auprès de l'Etat russe, ce qui porterait sa participation totale à 19,75%.

Un accord a également été trouvé pour l'acquisition des parts détenues par AAR. Comme indiqué la semaine dernière, Rosneft déboursera 28 milliards de dollars pour la moitié russe de TNK-BP.

Ces transactions doivent encore être validées par les autorités de régulation russes et ne seront pas effectives avant le premier semestre 2013.

Au total, ces achats ont atteint 45 milliards de dollars en cash, auxquels s'ajoutent les parts cédées à BP. En rachetant l'actuel troisième producteur du pays, la compagnie devient l'un des acteurs majeurs dans le pétrole au niveau mondial.

L'Etat russe (actionnaire majoritaire) renforce ainsi son contrôle sur l'or noir, même si à la différence de Gazprom, le capital de Rosneft est également composé d'actionnaires minoritaires non étatiques. La compagnie devient le premier producteur mondial de pétrole, parmi les sociétés cotées en Bourse, avec près de quatre millions de barils par jour.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant