Nafissatou Diallo, la victime sans visage de l'affaire DSK

le
0
VIDÉO - La femme de chambre, qui vit dans le quartier pauvre du Bronx, est décrite comme «gentille» et «calme»

La femme de chambre la plus célèbre du monde continue de se cacher. La police a formellement interdit tout cliché de cette Africaine de 32 ans, résidant aux Etats-Unis, et lui assure une protection rapprochée depuis samedi. Personne ne l'a encore vue, sauf les avocats de Dominique Strauss-Kahn, qui ont eu la goujaterie de la trouver «très peu séduisante», croyant peut-être pouvoir démontrer ainsi l'innocence de leur client.

Qualifiée de «témoin très fiable» par les enquêteurs, louée par ses employeurs, très bien considérée par ses collègues et voisins, son image risque cependant d'être très difficile à écorner. Car les détails qui filtrent peu à peu sur la victime présumée vont tous dans le même sens: l'employée du Sofitel qui accuse Dominique Strauss-Kahn de tentative de viol est une «femme bien». Elle se trouve actuellement «en état de choc» et aurait passé «deux jours entiers à pleurer», a raconté l'un de ses amis.

«Quelqu'un m'a fait quelque...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant