Nadine Morano va porter plainte contre l'humoriste Gérald Dahan

le
6
Nadine Morano va porter plainte contre l'humoriste Gérald Dahan
Nadine Morano va porter plainte contre l'humoriste Gérald Dahan

STRASBOURG (Reuters) - Nadine Morano, qui a perdu dimanche son siège de député, va porter plainte contre l'humoriste Gérald Dahan qui l'avait piégée dans une conversation téléphonique diffusée avant le deuxième tour, a-t-on appris auprès de son avocate.

L'imitateur, qui s'était fait passer pour Louis Aliot, le numéro deux du Front national, avait poussé l'ancienne ministre à reconnaître "beaucoup de talent" à Marine Le Pen ou à s'inquiéter que la France "devienne le Liban" si le droit de vote était accordé aux étrangers lors des élections locales.

La plainte sera déposée "au plus tard mercredi", a dit à Reuters son avocate, Me Aline Vaissier-Catarame.

"Nous allons partir sur une plainte pénale devant le parquet de Nancy, qui s'appuiera sur différents fondements juridiques", a-t-elle ajouté.

Seront visés l'article 97 du code pénal, qui punit la calomnie et la diffusion de fausses nouvelles ainsi que l'article 226-1, 2 et 8 du code pénal relatif aux atteintes à la vie privée et notamment à la captation et à la diffusion des propos d'une personne sans son consentement.

"Il y a un gros préjudice, un préjudice moral parce qu'il y a quand même une atteinte à la personne et en plus un gros préjudice sur le plan de sa carrière politique, d'autant plus que cette fausse interview, cette fausse discussion privée, a été tronquée", a souligné l'avocate.

Nadine Morano avait réagi à la diffusion de ses propos, vendredi dernier sur l'antenne de Sud Radio, en affirmant que les coupes effectuées dans l'enregistrement dénaturaient sa pensée et en dénonçant "une opération politique".

L'ancienne ministre de la Formation professionnelle se réserve la possibilité d'engager une action au civil, en cas d'échec devant la juridiction pénale, mais n'envisage pas, en revanche, de contester le résultat du scrutin devant les tribunaux, a encore indiqué Me Vaissier-Catarame.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Georg47 le mardi 19 juin 2012 à 14:05

    Elle a raison, l'humour, oui, mais pas au "service" de la politique

  • deforge3 le mardi 19 juin 2012 à 13:21

    meme si les politiques temoignent d'un certain niveau de corruption et/ou d'incompetence, que dire de ce type pseudo humoriste qui en profite en se vautrant derriere un telephone dans le lisier de cette corruption

  • gde-lamb le mardi 19 juin 2012 à 13:00

    On peut penser ce qu'on veut de Morano, mais il n'en reste pas moins que le procédé est indigne, de quelque côté qu'il vienne. Il semblerait pourtant que ce genre de procédé soit plus utilisé à gauche, ce qui est inexcusable !

  • gde-lamb le mardi 19 juin 2012 à 12:37

    Elle a raison de porter plainte car ce sont des procédés inadmissibles. Ces prétendus humoristes qui sont de gauche se croient permis d'utiliser des manières de voyous. Il est urgent de les remettre à leur place.

  • 66michel le mardi 19 juin 2012 à 12:21

    c'est vrai que les temps ont changé! Avant les humoristes étaient, sinon beaucoup plus amusants, mais avant tout respectueux. De nos jours ils se croient amusants et sont surtout irrespectueux. Vulgaires et bêtes!

  • paumont1 le mardi 19 juin 2012 à 12:07

    maintenant qu'elle n'a plus ses revenus de ministre et de parlementaires elle compte sur la justice pour pouvoir conserver son train de vie.