Nadine Morano, ministre militante

le
1
Déléguée générale aux élections à l'UMP, la ministre chargée de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle multiplie les déplacements sur le terrain.

Nadine Morano, infatigable militante, insubmersible ministre, a l'½il sur tout. Mercredi soir, installée à l'arrière d'une voiture de l'UMP, elle appelle le QG de Nicolas Sarkozy: «Je suis à Gennevilliers. Il n'y a que des affiches de François Hollande. Il faut me recoller tout ça!» Une autre fois, elle apprend que cinq ministres -pas moins- sont le même jour en déplacement en Lorraine, sa région. Et c'est à François Fillon qu'elle envoie un SMS pour lui faire remarquer que la campagne pâtit peut-être d'un manque de coordination. Un autre jour, elle se met en tête d'installer un comité de soutien à Neuves-Maisons, ville de Meurthe-et-Moselle située dans la circonscription qu'elle compte bien garder aux législatives. Ce comité dispose maintenant d'un local impeccable dont la ministre ne se lasse pas de montrer les photos.

Nadine Morano, ministre de l'Apprentissage, déléguée générale aux élections à l'UMP, veut la victoire du président sortant. Lequel, s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le vendredi 30 mar 2012 à 09:22

    JPi - Gauche ou droite, c'est le même: la dette augmente et les déficits se creusent. On en arrive à demander la laicité en matière d'économie, tant les politiques sont incapables de la gérée.