Nadine Morano : la provocation de trop ?

le
1

Samedi, Nadine Morano a allumé la mèche en assurant que "Nous sommes un pays judéo-chrétien de race blanche". Des propos jugés exécrables à gauche, comme à droite et qui ont même suscité les moqueries de Marine Le Pen. Refusant de s'excuser, la frondeuse sarkozyste risque d’être exclue des élections régionales par son parti. Autour de Roselyne Febvre : Bruno Jeudy (Paris Match) et Gérard Leclerc (Radio Classique).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sibile le mercredi 30 sept 2015 à 15:41

    elle aurait du dire "était"