N'attendez pas la fin de l'année pour payer moins d'impôts

le , mis à jour le
1
Diminuer ses impôts à force de placements dans les Dom-Tom (loi Girardin) a un coût et comporte des risques. D'autres options sont possibles. (© Fotolia)
Diminuer ses impôts à force de placements dans les Dom-Tom (loi Girardin) a un coût et comporte des risques. D'autres options sont possibles. (© Fotolia)

Diminuer ses impôts à force de placements dans les Dom-Tom (loi Girardin) ou dans la pierre de caractère (loi Malraux) a un coût et comporte des risques. D’autant que ces dispositifs de défiscalisation sont souvent commercialisés par d’habiles vendeurs qui prélèvent des commissions très élevées par rapport au service rendu et au rendement servi.

En 2017, préférez L’investissement en direct dans votre PME ou celle d’un patron reconnu, même i ce placement n’est pas dénué de ris­ques. Au-delà de ce bon plan intemporel, nous vous proposons d’adopter trois priorités pour 2017.

Tout d’abord, investir dans l’immobilier de défiscalisation. Une fois la résidence principale payée, il peut être intéressant d’acheter un logement pour louer. Avec le double objectif de réduire vos impôts puis de compléter vos revenus une fois à la retraite.

La solution la plus simple consiste à acheter dans le neuf pour profiter de la loi Pinel. Autre solution, acquérir un bien ancien à rénover. Les travaux étant déduits des loyers, vous créez un déficit foncier reportable sur le revenu global à hauteur de 10.700 euros par an.

Un cadre taxé à 30% peut ainsi réduire ses impôts de plus de 3 000 euros. L’ancien est moins cher que le neuf (20 à 25%) et vous avez la possibilité de visiter le bien, ce qui est préférable à l’achat sur plan. Le neuf a pour lui le levier fiscal. À

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.sallio le samedi 3 jan 2015 à 01:35

    Nos ministres députés sénateurs en savent long sur ce sujet. Combien d'entre eux possèdent des villas dans les paradis fiscaux et Dom-Tom ?Entre 10% minimum, et pourquoi pas jusqu'à 25%, quand il y a de l'argent, il n'y a plus de gêne, surtout quand c'est les impôts des français.