"N'a pas de cerveau" : quand Boulanger insulte ses clients

le
5
Un magasin Boulanger - image d'illustration
Un magasin Boulanger - image d'illustration

Les vendeurs de l'enseigne d'électroménager Boulanger qui ont complété leurs fichiers clients n'imaginaient certainement pas que la Cnil en publierait les perles. Et pourtant, la Commission nationale de l'informatique et des libertés a frappé fort jeudi, avec une mise en demeure qui dénonce « de nombreux commentaires excessifs sur [les] clients », comme « n'a pas de cerveau », « cliente avec problème cardiaque », « client alcoolique » ou encore « des propos insultants ».

Les vérifications, menées à la suite d'une plainte, « ont permis de relever plusieurs manquements à la loi Informatique et Libertés », précise la Cnil. Les entreprises ont le droit de tenir des fichiers clients, et ces derniers peuvent comporter des zones de commentaires libres, car cela « permet un suivi des dossiers de clients », rappelle la Commission, qui martèle que « les informations renseignées doivent être objectives et en relation avec la prestation commerciale ».

Véritables défouloirs

Et c'est bien le problème. À partir du moment où elles mettent de tels fichiers à disposition de leurs employés, les entreprises ont énormément de mal à contrôler ce qui y est inscrit. Surtout que, dans certains cas, les systèmes informatiques ne permettent pas de savoir quel employé a saisi quelles informations. L'impunité est donc assurée? Pourtant, rappelle la Cnil, « il appartient aux sociétés qui disposent de fichiers clients...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bos1 le mercredi 29 juil 2015 à 21:16

    Et dans le reste de l'empire Mulliez?

  • philotim le mercredi 29 juil 2015 à 08:47

    La CNIL qui a très peu de moyen fait ce qu'elle peut pour que la liberté des citoyens soit respectée. Moi perso, je n'aime pas être fiché avec des informations personnelles qui ne regardent que moi. Si vous vous n'y voyez pas d'inconvénient c'est regrettable. Mais ne vous inquiétez pas Google vous a bien fiché déjà et ce n'est pas l'amende ridicule de la CNIL qui va les faire arrêter.

  • dotcom1 le vendredi 24 juil 2015 à 10:47

    En quoi écrire qu'un client n'a pas de cerveau est insultant? Il était peut-être atteint d'agénésie du corps calleux? Une information pertinente pour lui apporter le service aproprié.

  • fpelu le vendredi 24 juil 2015 à 09:17

    Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Tout le monde il est bob-socialo.

  • fpelu le vendredi 24 juil 2015 à 09:16

    Dans ce pays, on n'a plus le droit de dire ce qu'on pense.