Mystérieux lynchages à Madagascar

le
0
Accusés du meurtre d'un enfant et de trafic d'organes, deux touristes, dont un Français, puis un Malgache ont été massacrés par la foule à Nosy Be. Les gendarmes ont procédé vendredi soir à 14 arrestations.

Nosy Be retrouve doucement son calme. Placée sous couvre feu pour la nuit de vendredi à samedi, la petite île, station balnéaire réputée à l'ouest de Madagascar, se met à réfléchir après le lynchage jeudi, de deux touristes, un Français et un Italien, puis d'un Malgache accusés du meurtre d'un enfant sur fond de trafic d'organes.

La gendarmerie a indiqué vendredi soir avoir arrêté quatorze personnes, toutes poursuivies pour «des infractions multiples». Les certitudes sont rares. Elles tiennent dans l'attaque jeudi matin d'un commissariat de Hell-Ville, la capitale de Nosy Be, par environ trois cents personnes. Elles exigent qu'on leur livre un homme arrêté la veille sur le soupçon d'avoir tué son neveu, âgé de 8 ans, pour vendre ses organes. Les gend...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant