Mystérieuse hécatombe de sangliers

le
0
La présence d'?dèmes pulmonaires chez une partie des animaux autopsiés renforce la piste des algues vertes. Les analyses des tissus ne sont pas attendues avant la semaine prochaine.

Les algues vertes qui envahissent les côtes bretonnes sont à nouveau au c½ur du scandale. Après les morts suspectes de deux chiens en 2008 et d'un cheval en 2009, ce sont maintenant des sangliers qui succombent de manière mystérieuse sur les plages bretonnes. Mercredi trois nouveau spécimens ont été retrouvés à Morieux après les dix-huit découverts la veille, échoués ou flottants dans le même estuaire de la baie de Saint Brieuc, dans les Côtes d'Armor. Au total, trente et une bêtes ont trouvé la mort dans une zone infestée d'algues vertes pendant le seul mois de juillet. La plage Saint-Maurice avoisinante est d'ailleurs fermée au public depuis le début du mois.

Les «laitues de mer» sont connues pour libérer, en se décomposant, un gaz irritant, nauséabond et très toxique: l'hydrogène de soufre (H2S). Les autorités n'ont toutefois jamais reconnu le lien entre ces émanations et les différents décès suspects d'animaux ou d'humains relevés sur les côt

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant