Myriam El Khomri : «L'opinion ne peut pas être la seule boussole»

le
4

Nouveau round autour de la loi El Khomri sur le travail. Alors que lycéens et étudiants ont prévu de descendre dans les rues ce mardi, pour contester une fois encore le projet de réforme du code du Travail, les 70 députés de la commission des Affaires sociales démarrent l'examen des 1000 amendements rédigés pour arrondir les angles d'une réforme contestée.

« J'entends bien qu'on a une divergence entre ceux qui sont pour le culte de la loi et ceux qui veulent développer les accords d'entreprise, on débat, on discute », a assuré la ministre du Travail Myriam El Khomri ce matin sur LCI. « Nous voulons favoriser l'emploi durable », a-t-elle martelé.

L'ancienne secrétaire d'Etat à la Ville, devenue ministre du Travail et du Dialogue social en septembre dernier, a dit son « impatience » d'entrer dans le vif du débat parlementaire, et s'est dite « attentive à toutes les formes de mobilisation », notamment « Nuit Debout » qui a bouclé sa cinquième nuit place de la République à Paris et s'étend dans plusieurs villes de France.

« La loi ne favorise pas le licenciement économique, elle l’encadre » affirme la ministre, il faut « s’aligner sur les autres pays », juge-t-elle.

Selon elle, le « compromis trouvé est équilibré ». « L'opinion ne peut pas être la seule boussole » des décisions prises par le gouvernement, et, a encore affirmé la ministre, « de plus en plus de députés sont convaincus de l'intérêt de cette loi ». Si bien qu'elle estime qu'il ne devrait pas être nécessaire de recourir à la procédure sans débat d'adoption par 49-3.

Un peu plus tôt, sur France 2, le rapporteur PS du projet de loi travail Christophe Sirugue, a confirmé : « Je n'en entends pas parler en ce moment, dans aucun de mes échanges avec le gouvernement on ne me met en avant le 49-3 ». Toute la place est donc faite au dialogue avec les parlementaires de gauche, farouchement opposés à la loi ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 il y a 8 mois

    Cela va bientot imploser et ces petits monarques de technocrates qui ont confisqué la république dans leurs seuls intérêts et privé les français de démocratie, en organisant une pseudo démocratie de république bananière, vont très bientôt prendre leurs jambes à leur cou avec tous ceux qui mangent dans leur gamelle depuis des décennies. L'histoire tragique de la France se répète toujours et là, l'exapération des français est arrivée au bout du bout avec cette bande d'affairistes spoliateurs !

  • jmlhomme il y a 8 mois

    L'opinion n'est pas la seule boussole mais elle ne perd pas la Boule. Ce n'est eme pas la loi KHOMRI en cause c'est le systeme et les gouvernants en place. Et ce n'est pas seulement le PS. C'est cela qui est le plus grave. C'est la fin d'une République en Dérive.

  • digby il y a 8 mois

    il faut passer cette loi - il fallait le faire il y a 4 ans !!!! L'opinion est bien mais il faut faire les choses qu vont aider la France a long terme

  • vivian15 il y a 8 mois

    "L'opinion ne peut pas être la seule boussole".Elle en aurait bien besoin elle pour retrouver le nord!