Mylène Demongeot vole au secours des abeilles

le
0
Mylène Demongeot vole au secours des abeilles
Mylène Demongeot vole au secours des abeilles

Depuis quinze ans, entre 50 et 90% des abeilles ont été décimées. En France, cette hécatombe est en train de prendre un tour dramatique. Plus de 1 000 colonies d'abeilles sont décimées chaque jour et en seulement six ans, le nombre d'apiculteurs a chuté de 40% (source : Institut FranceAgrimer, dépendant directement du Ministère de l'Agriculture).

Cette situation est une véritable catastrophe pour la survie de notre planète. Les abeilles ne font pas seulement du miel mais elles pollinisent 80 % des plantes à fleurs et près de 90 % des plantes que l'espèce humaine cultive. Aucune alternative, ni technique ni scientifique, ne pourrait les remplacer.

Sans les abeilles, indispensables à cette pollinisation des espèces végétales, c'est non seulement l'alimentation de toute la population qui est menacée mais aussi des millions d'espèces d'insectes, d'oiseaux et de mammifères qui dépendent directement de ces plantes pour se nourrir.

"Si [l'abeille] disparaissait du globe, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre." Einstein

Pourtant la disparition des abeilles n'est pas une fatalité. Parmi les multiples facteurs qui joueraient un rôle dans cette hécatombe, les néonicotinoïdes, un groupe d'insecticides utilisés massivement sur les cultures, ont été clairement identifiés et dénoncés par plus d'une quarantaine d'études scientifiques comme étant le facteur majeur, déterminant dans la disparition des abeilles. Ces pesticides, posés sur les

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant