MyFerryLink : reprise du trafic du port de Calais, nombreux retards

le , mis à jour à 09:18
4
MyFerryLink : reprise du trafic du port de Calais, nombreux retards
MyFerryLink : reprise du trafic du port de Calais, nombreux retards

Les marins de la Scop Seafrance en liquidation judiciaire ont mis fin vers 1h 30 ce lundi au blocage du port de Calais. Cette décision permet la reprise du trafic maritime en cette fin de week-end de retour en vacances. L'action des marins intervient également juste avant une réunion cruciale lundi pour l'avenir des 487 salariés de la Scop, dont 407 pourraient être repris, au secrétariat d'Etat aux Transports.

«J'ai levé le blocus car on a eu l'autorisation par la préfète du Pas-de-Calais de pouvoir débarquer le matériel appartenant à SeaFrance», indique Eric Vercoutre, le secrétaire général du Syndicat maritime nord (ultra majoritaire) de la Scop, précisant que les marins allaient «être reçus par un collaborateur de Manuel Valls maintenant». La préfecture a confirmé la levée du blocus débuté dimanche soir, tout comme les compagnies maritimes P&O et DFDS. Le Premier ministre se rend justement à Calais ce lundi matin, en compagnie de deux commissaires européens, pour évoquer la question des migrants.

Il reste que les retards sont encore nombreux entre Calais et Douvres lundi matin après la levée du blocage. Le retour à la normale est prévu «vers midi» entre les deux premiers ports européens pour le transport de passagers. La société britannique P&0 a indiqué qu'il y aurait soixante traversées de ferries pour la journée de lundi, soit le maximum possible.

Les marins gagnent leur bras de fer

Le trafic avait été interrompu depuis 19h 30 dimanche, «par mesure de sécurité, en raison de la présence de deux chaloupes» où avaient pris place environ 25 marins, selon Eric Vercoutre, avait affirmé la capitainerie du port de Calais. Cette manifestation qui empêchait les ferries d'accoster et de partir du port, les avait obligés à dérouter leurs navires vers les ports voisins de Dunkerque pour la compagnie danoise DFDS et Boulogne-sur-Mer pour le Britannique P&O, avec à leur bord plusieurs milliers ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4093614 le lundi 31 aout 2015 à 09:44

    Forcément que la SCOP n'a pas fonctionné, la Grande-Bretagne a saisi la justice pour concurrence déloyale. Les bateaux n'ont pas pu naviguer pendant plusieurs mois et comme notre gouvernement ne s'est pas bougé pour défendre cette société, retour à la case départ ! C'est P&O l'autre compagnie qui réalise les traversées Calais-Douvres qui doit s'en frotter les mains...

  • ppetitj le lundi 31 aout 2015 à 08:38

    S'ils avaient été largement bénéficiaires ils auraient fait grève pour ne pas donner une grosse partie de leur bénéfice les vautours syndiqués....

  • crcri87 le lundi 31 aout 2015 à 08:17

    SNCM My Ferrylink : Dépot de bilan et liquidation immédiatement.Il n'y a que les socialos pour croire ( ou pour faire croire ce qui est plus grave ) que les SCOP fonctionnent

  • sense78 le lundi 31 aout 2015 à 08:09

    La chienlit continue mais ce n'est qu'un début devant un état qui agonise: quelle image donnee aux milliers d'étrangers pris en otage dans les ports. 1000 tracteurs cette semaine pour bloquer Paris, blocage des trains en IdF par Combiwest, la rentrée s'annonce bien.