MyFerryLink : interdite d'accoster en Angleterre, la compagnie fait appel

le
2
MyFerryLink : interdite d'accoster en Angleterre, la compagnie fait appel
MyFerryLink : interdite d'accoster en Angleterre, la compagnie fait appel

L'autorité britannique de la concurrence a confirmé vendredi dans sa décision finale l'interdiction pour la compagnie de ferries MyFerryLink (ex-SeaFrance), qui loue ses bateaux à Eurotunnel, d'opérer depuis le port de Douvres.

«Eurotunnel aura six mois pour arrêter son service» ou devra trouver un repreneur pour les ferries de MyFerryLink, afin que la compagnie soit «complètement indépendante» de l'opérateur du tunnel sous la Manche.

MyFerryLink a annoncé vendredi qu'elle allait faire appel de cette interdiction. «La Compagnie maritime a décidé de faire appel devant la même juridiction à Londres; celle qui avait débouté l'Autorité de la concurrence britannique le 4 décembre dernier. La décision d'appel étant rendue au plus tôt à la fin de l'année 2014, la Compagnie maritime assure tous ses clients que ses navires continueront à opérer pendant toute la saison et bien au-delà», déclare MyFerryLink dans son communiqué.

En décembre dernier, le tribunal d'appel de la concurrence avait cassé une décision de la commission de la concurrence britannique, à l'unanimité, qui interdisait l'exploitation des ferries de l'ancienne compagnie SeaFrance - dont les bateaux ont été repris en juin 2012 par Eurotunnel et loués à MyFerryLink - au départ du port britannique de Douvres, afin d'éviter une augmentation des tarifs.

Le secrétaire d'Etat aux Transports Frédéric Cuvillier a annoncé vendredi que l'Etat français allait «déployer tous les moyens» pour permettre à la compagnie de ferries MyFerryLink (ex-SeaFrance) de «continuer l'exploitation des navires» depuis le port de Douvres, après une interdiction confirmée par l'autorité britannique de la concurrence.

«La compagnie a perdu une bataille mais continue son combat pour le pavillon français. L'Etat est déterminé à déployer tous les moyens pour trouver une solution qui permette de continuer l'exploitation des navires et de préserver les emplois», ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fred1903 le vendredi 27 juin 2014 à 12:44

    Cameron prepare la sortie de son pays de l'UE.

  • pier1309 le vendredi 27 juin 2014 à 12:08

    Tiens ! Cameron et les British eurosceptiques se réveillent encore ............ Il suffirait à la France d'interdire aux anglais de transiter via la France .... allez un peu de courage ... You Can ?