Mutuelle santé : Paris et les Bouches-du-Rhône sous le coup des tarifs les plus élevés

le
1
Alexander Raths/shutterstock.Com
Alexander Raths/shutterstock.Com

(Relaxnews) - En matière de mutuelle de santé, tous les Français ne se positionnent pas sur le même pied d'égalité. D'après un comparatif mené par LeComparateurAssurance.com, publié en avant-première par Relaxnews ce jeudi 25 septembre, les Parisiens et les habitants des Bouches-du-Rhône payent des forfaits plus élevés que la moyenne nationale. 

Quatre formules de mutuelle (sénior, travailleur non salarié, famille et jeune salarié) ont été étudiées pour vérifier si, d'une région à l'autre, un assuré réglait le même montant. Paris, les Hauts-de-Seine et les Bouches-du-Rhône s'affichent à chaque fois dans le haut du classement de ce palmarès qui présente les départements les plus chers. 

En moyenne, un couple de séniors âgés de 60 ans, et couvert par le régime salarié, dépense environ 186 euros par mois. A Paris, le surcoût est de l'ordre de 12,50% par rapport à la moyenne nationale, tandis que les habitants des Bouches-du-Rhône payent 11,57% plus cher. A l'inverse, les tarifs sont avantageux dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin, avec des formules inférieures à 150 euros. 

Même s'il s'affiche dans une autre mesure, le constat est identique en ce qui concerne la mutuelle famille, prenant en compte deux adultes de 35 ans et deux enfants de 7 et 3 ans. Le forfait de la moyenne nationale s'élève à 88,08 euros par mois, contre 96,09 euros à Paris, 94,11 euros dans les Bouches-du-Rhône et 93,96 euros dans les Hauts-de-Seine, à mettre en regard avec les 61,51 euros pratiqués dans le Haut-Rhin. 

Si l'Alsace revient souvent comme étant la région la plus attractive, ce n'est pas un hasard. Le régime de sécurité sociale d'Alsace-Moselle "propose des remboursements bien plus avantageux que ceux appliqués à l'ensemble des autres régions françaises. Le reste à charge des mutuelles s'avère donc amoindri, ce qui leur permet de mettre en place des tarifs attractifs" explique l'étude. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5065888 le jeudi 25 sept 2014 à 15:16

    Je n'ai plus de complémentaire depuis 10 ans, j'ai mis la cotisation de côté chaque mois, et malgré des soins dentaires, lunettes et diverses opérations dont j'ai réglé le ticket modérateur je suis aujourd'hui créditeur de plusieurs milliers d'euros.