Mutuelle : la prise en charge des frontaliers

le
0
Les frontaliers, ayant leur résidence principale en France mais travaillant à l'étranger, doivent choisir un organisme d'assurance de base mais aussi une mutuelle santé. Voici nos conseils pour bien choisir votre mutuelle.
Frontaliers et assurance santé

En Haute-Savoie, dans le Doubs, le Jura, l'Ain, les Hautes-Pyrénées ou le Haut-Rhin, de nombreux français ont fait le choix de travailler dans les pays frontaliers: Suisse, Luxembourg, Belgique, Italie et Espagne.

Or, dès le premier jour de travail hors des frontières françaises, le travailleur n'est plus couvert par le régime générale de la Sécurité Sociale, ni par sa mutuelle santé souscrite en France. Il est donc impératif de se renseigner avant sa prise de poste, afin de choisir une assurance santé et une mutuelle, obligatoires pour être couvert en cas de besoins médicaux.

À noter: en travaillant en Suisse, en Italie ou en Espagne, le frontalier français dépend du pays dans lequel il travaille mais il peut néanmoins faire la démarche d'un rattachement au régime français.

Choisir son assurance santé de base

Chaque travailleur frontalier doit souscrire une assurance santé de base, puis une mutuelle santé pour couvrir ses frais médicaux. Il a trois options:

- il peut tout d'abord se rattacher au régime général d'assurance maladie de la sécurité sociale en s'affiliant à la Couverture Maladie Universelle (CMU),

- il peut ensuite se rattacher au régime d'assurance maladie du pays dans lequel il exerce son activité professionnelle,

- enfin, il peut adopter le régime français avec une assurance santé privée pour frontalier. Cette solution est la plus fréquemment choisie.

Bon à savoir: si le frontalier souhaite bénéficier de l'assurance santé par le biais de la CMU, il lui est nécessaire d'en faire la demande.

Mutuelle frontaliers: une nécessité

L'assurance santé de base suisse (LaMal), italienne (Servizio Sanitairio Nazionale), allemande ou encore luxembourgeoise n'offre qu'une couverture limitée pour les frais de santé. Il est donc impératif de souscrire une mutuelle santé personnelle.

Parmi les garanties, la possibilité de soins en France ou dans le pays d'embauche est intéressante à adopter. Le niveau de couverture minimale d'une mutuelle santé pour frontaliers est 100% mais des contrats de mutuelle santé plus coûteux assurent jusqu'à 200, 300 ou 400%, soit l'assurance d'être intégralement remboursé de ses frais.

La liberté de soins, dans l'un ou l'autre pays, est une option payante mais elle donne la possibilité de consulter librement les médecins et spécialistes de son choix.

Frontaliers suisse et assurance santé

La possibilité laissée aux frontaliers suisses de s'affilier à une assurance santé privée est au c½ur d'un débat. Le gouvernement français a fait part de son intention d'affilier directement ces travailleurs à la Sécurité Sociale, à compter du 31 mai 2014.

Après cette date, les frontaliers ayant fait le choix de l'assurance santé privée seront affiliés à la Couverture Maladie Universelle. Cette couverture santé ne prenant pas en compte les dépassements d'honoraires et assurant un remboursement limité des soins de ville (dentaire, ophtalmologie etc.), la souscription d'une complémentaire santé des frontaliers sera inévitable pour une bonne prise en charge.

Pour bien choisir son contrat de mutuelle, le recours à un courtier en assurance santé est très utile. Il pourra orienter le frontalier vers une offre adaptée.

» Profitez de la meilleure assurance santé avec Cplussur.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant