Mutinerie signalée dans une prison de Hama, en Syrie-OSDH

le
0

AMMAN, 15 août (Reuters) - Plusieurs centaines de détenus se sont révoltés vendredi dans la prison principale de Hama, en Syrie, pour dénoncer leurs conditions d'incarcération et la lourdeur de leurs peines, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Une vidéo censée avoir été tournée à l'intérieur de la prison montre de nombreux détenus le visage masqué scandant "Allahou Akbar" ("Dieu est le plus grand"). On peut voir également une aile du bâtiment dont les installations ont été saccagées, avec des lits renversés pour former des barricades. Selon l'OSDH, qui dispose d'un réseau d'informateurs en Syrie, des coups de feu ont été entendus de l'extérieur de la prison, située à environ 200 km au nord de Damas, alors que les détenus ont pris le contrôle de plusieurs ailes du bâtiment. Ces prisonniers sont essentiellement détenus pour "terrorisme" ou participation à des manifestations contre le pouvoir. Selon l'OSDH, la tension est latente depuis le début de l'année dans cette prison. En juillet, les forces de l'ordre sont intervenues dans ce centre de détention et ont emmené au moins 25 détenus vers des destinations inconnues. Auparavant, mi-juin, des prisonniers ont arrêté une grève de la faim après avoir obtenu la promesse des autorités qu'elles examineraient une liste de griefs portant notamment sur la durée des peines et des soupçons de torture généralisée. Il n'a pas été possible dans l'immédiat d'obtenir de commentaire de la part des autorités syriennes et les médias officiels n'ont pas évoqué de mutinerie. Le régime de Bachar al Assad est confronté à une rébellion armée aux multiples facettes, en partie islamiste, née après des manifestations, réprimées par le pouvoir, en faveur de changements démocratiques en 2011. (Suleiman Al-Khalidi; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant